Politique

La crise ukrainienne et la démocratie libyenne au centre des discussions entre Blinken et son homologue français

- Lors de leur entretien téléphonique

Raşa Evrensel   | 17.01.2022
La crise ukrainienne et la démocratie libyenne au centre des discussions entre Blinken et son homologue français

Istanbul

AA / Istanbul

Le Secrétaire d'État américain Antony Blinken s'est entretenu, dimanche, avec son homologue français Jean-Yves Le Drian de la crise russo-ukrainienne d'une part, et du processus démocratique en Libye d'autre part.

C'est ce qui ressort d'une conversation téléphonique entre les deux parties, selon un communiqué du porte-parole du Département d'Etat américain, Ned Price, publié sur le site internet du Département d'Etat américain.

Le communiqué indique que "les deux parties ont discuté de la dernière réunion informelle des ministres des affaires étrangères de l'Union européenne, accueillie par la ville de Brest, dans l'ouest de la France, les 13 et 14 janvier, dans le cadre des missions de la présidence française du Conseil de l'Union européenne."

Blinken a réitéré le "ferme engagement de son pays envers la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine face à l'agression permanente de la Russie."

Le Secrétaire d'Etat américain a souligné la détermination de son pays à "répondre fermement et rapidement" à toute nouvelle invasion russe de l'Ukraine.

L'Union européenne a décidé, jeudi, de reconduire pour six mois les sanctions économiques imposées à la Russie depuis 2014, en invoquant la déstabilisation de Moscou en Ukraine.

Les pays occidentaux ont récemment accusé la Russie de masser ses forces près de la frontière ukrainienne, et Washington a menacé d'imposer des sanctions à la Russie si elle "lançait une attaque" contre l'Ukraine.

Pour sa part, la Russie a rejeté les accusations concernant les mouvements de ses troupes à l'intérieur de son territoire, et a nié l'existence de tout plan "agressif" à l'égard de l'Ukraine.

Les deux parties ont également discuté des efforts déployés pour renforcer le processus démocratique en Libye.

En raison de différends internes, il n'a pas été possible d'organiser les élections libyennes, qui étaient prévues pour le 24 décembre 2021, sans qu'un accord n'ait encore été trouvé sur une nouvelle date pour les élections présidentielles et parlementaires.

Les Libyens espèrent ainsi mettre fin à un conflit armé qui ravage leur pays riche en pétrole depuis des années.


*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.