Politique

L’Italie autorise 88 migrants bloqués en mer depuis une semaine à débarquer

Vingt-et-un d'entre eux resteront à Rome. Les autres seront répartis sur d’autres pays européens.

Mona Saanouni   | 03.11.2019
L’Italie autorise 88 migrants bloqués en mer depuis une semaine à débarquer

Roma

AA - Rome

Les autorités italiennes ont autorisé un bateau, transportant 88 migrants clandestins, d’accoster au port de Tarente, après plus d’une semaine d’attente.

“Sauvés par le navire “Alan Kurdi”, les migrants ont immédiatement foulé le sol italien après l’accostage du bateau”, assurent les médias italiens, dimanche.

Après les examens médicaux, les migrants ont été transférés vers un centre d’accueil.

Le ministère de l’Intérieur italien a indiqué, dans un communiqué rendu public dimanche, que soixante des migrants du navire humanitaire appartenant à l’organisation allemande Sea Watch seront répartis entre la France et l’Allemagne, cinq parmi eux au Portugal, deux en Irlande et Vingt-et-un resteront en Italie.

“Les migrants viennent du Nigéria, de la Gambie, de la Guinée, du Cameroun, et du Sénégal. Ils sont épuisés à cause de ce qu'ils avaient vécu en mer”, a révélé l’un des médecins du navire de sauvetage à la chaîne “Rai News 24”.

Il est à rappeler que l’itinéraire maritime reliant la Libye, d’un côté, et l’Italie et Malte de l’autre, s’est transformé en circuit principal de l’immigration clandestine au large de la Méditerranée ces dernières années.

Alors que plusieurs vies humaines ont été sauvées par les organisations de sauvetage et les autorités italiennes et maltaises de temps à autre, plusieurs individus ont trouvé la mort avant d’atteindre l’Europe suite au naufrage des embarcations.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın