Politique

France: commémorations des attentats de Paris

- Qui avaient fait 131 morts et plus de 400 blessés selon le bilan officiel.

Lassaad Ben Ahmed   | 13.11.2019
France: commémorations des attentats de Paris

France
AA / France / Fawzia Azzouz

Plusieurs cérémonies de commémoration des attentats du 13 novembre 2015, se sont déroulées à Paris, mercredi, en présence notamment du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et de la ministre de la Justice Nicole Belloubet, a-t-on appris de sources concordantes.

Les attentats du 13 novembre avaient fait 131 morts et plus de 400 blessés selon le bilan officiel.

Dans la matinée de ce mercredi, les officiels ont débuté les commémorations aux abords du Stade de France (région parisienne) où la première victime était décédée dans une explosion.

Christophe Castaner, Nicole Belloubet ainsi que le secrétaire d’Etat Laurent Nuñez, ont déposé des gerbes de fleurs « à la mémoire de Manuel Dias (victime décédée) et en respect aux nombreux blessés et victimes du terrorisme sur ce lieu le soir du 13 novembre 2015 », a indiqué le locataire de Beauvau sur ses réseaux sociaux.

La deuxième étape de cette matinée de cérémonie, a eu lieu devant les divers établissements de restauration, qui avaient été la cible des commandos terroristes ce terrible soir.

Les ministres se sont enfin rendus devant la salle de spectacle du Bataclan où trois terroristes avaient ouvert le feu en plein milieu d’un concert.

Les cérémonies ont été très sobres, sans aucune prise de parole officielle.

Pour rappel, il y a quatre ans jour pour jour, le 13 novembre 2015, aux abords du stade de France, à 21h20, trois explosions retentissent, tuant un homme. 3 kamikazes qui n'ont pas réussi à entrer dans le stade, ont actionné leurs ceintures explosives à l'extérieur.

Cinq minutes plus tard, à 21h25, un deuxième commando de 3 hommes ouvre le feu sur des terrasses de cafés dans le 10ème et 11ème arrondissement de Paris, tuant 39 personnes et en blessant 34.

A 21h40, le troisième groupe de terroristes arrive devant le Bataclan où un concert a lieu et exécute froidement 90 spectateurs avant que la police ne parvienne à mettre fin au massacre.

Le président de la république en exercice François Hollande avait immédiatement décrété l’Etat d’urgence.
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın