Türkİye, Politique

Erdogan : "La Turquie et l'Algérie s'engagent à renforcer la coopération dans le domaine de l'industrie de la défense"

- "La Turquie se tiendra aux côtés de l'Algérie dans tous les domaines", a souligné le Président turc

Enes Kaplan   | 16.05.2022
Erdogan : "La Turquie et l'Algérie s'engagent à renforcer la coopération dans le domaine de l'industrie de la défense"

Ankara

AA / Ankara

La Turquie et l'Algérie se sont engagées à renforcer leur coopération dans le domaine de l'industrie de la défense.

La volonté a été affirmée, lundi, par le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, en visite officielle de trois jours en Turquie, du 15 au 17 mai.

Il s'agit de la première visite d'un président algérien en Turquie depuis 17 ans et du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre Ankara et Alger, a rappelé Erdogan.

Le Président turc a souligné que les deux parties ont réitéré leur détermination mutuelle à faire progresser leurs relations, notant qu'au cours des discussions avec son homologue, ils ont largement discuté des méthodes à adopter pour accroître et à maintenir la solidarité entre Ankara et Alger tant sur les plateformes bilatérales qu'internationales.

"La Turquie et l'Algérie prendront des mesures fermes pour diversifier le secteur de la production de l'Algérie, qui est l'une des portes de l'Afrique sur le monde, notamment dans de nombreux domaines tels que politique, militaire, économique, commercial, culturel et touristique. La Turquie se tiendra aux côtés de l'Algérie dans tous les domaines", a-t-il dit.

Erdogan a souligné que cette démarche s'inscrit dans le cadre de la pratique des relations de la Turquie avec les pays du continent africain sur la base d'un partenariat gagnant-gagnant, notant que la Libye et la Somalie sont deux exemples qui démontrent l'importance que la Turquie attache au développement économique, au maintien de la paix sociale et à la stabilité politique du continent.

"La Turquie et l'Algérie, acteurs majeurs de la paix et la stabilité en Afrique, s'engagent à renforcer la coopération dans le domaine de l'industrie de la défense", a déclaré le chef de l'État turc.

Au sujet des demandes d'adhésion de la Finlande et de la Suède au sein de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), Erdogan a affirmé que la Turquie ne dira pas "oui" à l'adhésion des pays qui imposent des sanctions à la Turquie, au sein de l'OTAN, qui est une organisation de sécurité.

La Turquie est membre de l'OTAN depuis 70 ans, et comme tous les autres membres, doit approuver l'adhésion de tout nouveau pays à l'Alliance.

Ankara reproche notamment à la Finlande et à la Suède de ne pas adopter une position claire contre les groupes terroristes.

"Aucun des deux pays n'a une attitude claire et sans ambiguïté envers les organisations terroristes", a déclaré Erdogan dans ce contexte.

Vendredi dernier, le Président Erdogan déclarait que la Turquie n'est pas favorable à la candidature de la Suède et de la Finlande à l'OTAN, ajoutant que certains pays scandinaves servent de "refuges" aux groupes terroristes.

Des délégations suédoise et finlandaise sont attendues en Turquie dans les prochains jours pour aborder cette question avec les autorités d'Ankara.

"Les délégations suédoise et finlandaise ne devraient pas s'embêter de vouloir nous persuader lors de la rencontre qui aura lieu lundi prochain en Turquie", a conclu Erdogan.

*Traduit du turc par Alex Sinhan Bogmis

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.