Politique

En réponse à la Palestine: une réunion ministérielle d'urgence de la Ligue arabe mardi

-La réunion était prévue de se tenir au niveau des délégués permanents, pour discuter des moyens de faire face aux crimes israéliens à Jérusalem occupée.

1 23   | 09.05.2021
En réponse à la Palestine: une réunion ministérielle d'urgence de la Ligue arabe mardi

Istanbul

AA/Istanbul

La Ligue des États arabes a annoncé la tenue d'une réunion ministérielle d'urgence, mardi, pour discuter des moyens de faire face aux crimes israéliens dans la ville occupée de Jérusalem.

C’est ce qui ressort d’une déclaration de l'ambassadeur Hossam Zaki, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, dimanche, rapportée par les journaux égyptiens privés, "Al-Youm 7" et "Al-Shorouk".

« Il a été décidé de tenir une session extraordinaire du Conseil de la Ligue des États arabes au niveau des ministres des Affaires étrangères, mardi, par visioconférence, à la demande de la Palestine et dirigée par le Qatar, actuel président du Conseil de la Ligue », a déclaré Zaki.

Il a ajouté que les ministres arabes discuteront des crimes et des attaques israéliennes dans la ville occupée de Jérusalem, des lieux saints islamiques et chrétiens, en particulier de la mosquée bénie Al-Aqsa, ainsi que des attaques contre les fidèles pendant le mois béni du Ramadan.

La réunion abordera également les brutales attaques israéliennes et les plans de confiscation des maisons des habitants de Jérusalem, en particulier dans le quartier de "Sheikh Jarrah", dans le but de vider la ville sainte de ses habitants et de déplacer sa population.

« Il a été décidé de porter la réunion au niveau ministériel, au lieu de celui des délégués permanents, compte tenu de la dangerosité de la politique israélienne systématique de judaïser Jérusalem et de changer le statut juridique et historique existant de la ville et de ses lieux saints », a souligné le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe.

La Ligue arabe avait annoncé la tenue d'une réunion d'urgence au niveau des délégués permanents, lundi au Caire, avant d'annoncer qu'elle se tiendrait mardi virtuellement au niveau des ministres des Affaires étrangères.

Depuis le début du mois de Ramadan, la ville occupée de Jérusalem a connu une escalade d'attaques perpétrées par les forces de police et des colons israéliens, en particulier dans les quartiers «Bab al-Amoud» et «Sheikh Jarrah».

Vendredi et samedi soir, les attaques israéliennes contre des fidèles de la mosquée Al-Aqsa et de Jérusalem en général ont fait environ 300 blessés, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Les Palestiniens disent qu'Israël œuvre à «judaïser» Jérusalem, qu'il considère, dans ses parties occidentale et orientale, comme sa «capitale unifiée et éternelle».

Les Palestiniens adhèrent à Jérusalem-Est en tant que capitale de l'État souhaité, sur la base de résolutions de la légitimité internationale, qui ne reconnaissent pas l'occupation de la ville par Israël en 1967, ni son annexion en 1981.

*Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın