Politique, Archive, Afrique

Burundi: Un Colonel tué dans une fusillade à Bujumbura

Le commandant du 311ème bataillon a succombé après avoir été blessé par balles dans une fusillade entre des militaires et des hommes armés non identifiés.

05.08.2015
Burundi: Un Colonel tué dans une fusillade à Bujumbura

AA/Bujumbura/Jean Bosco

Le commandant du 311ème bataillon de l'armée burundaise a été tué dans une fusillade entre des militaires et des hommes armés à Bujumbura, a déclaré à Anadolu Gaspard Baratuza, porte-parole de l’armée burundaise.

"Grièvement blessée par balles, mardi, lors d’une fusillade qui a éclaté entre des militaires et un groupe d’hommes armés non identifiés qui étaient à bord d’une voiture près du quartier «asiatique» à Bujumbura, la victime a succombé mercredi à ses blessures à l’hôpital militaire de  Bujumbura", a précisé la même source sans révéler le nom de la victime ni les causes de la fusillade.

Toujours d'après le porte-parole de l'armée, "le commandant tué était à la tête d’un groupe de militaires qui assuraient la protection des locaux de la Radiotélévision nationale du Burundi (RTNB), deux parmi les gardes ont, également, été blessés lors de l'échange de coups de feu".

Contacté par Anadolu, Pierre Nkurikiye, porte-parole adjoint de la police, a déclaré qu'une enquête a été ouverte pour cerner les coupables précisant que "la victime  relevait du  camp militaire de Kayanza (Nord du Burundi)", sans donner plus de détails sur les circonstances et les motifs de l'attaque.

Cet incident survient quelques jours seulement après l’assassinat du Général Adolphe Nshimirimana et de la tentative d’assassinat de Pierre Claver Mbonimpa, un militant des droits de l’Homme et alors que le pays sombre chaque jour davantage dans la violence avec un nombre croissant de victimes.

Ces cas d’assassinats ciblés et autres attaques, souvent mortelles, contre des civils et des représentant de la scène politique et associative burundaise attisent la peur et les craintes du côté des habitants de la capitale Bujumbura et font planer le spectre d'une "guerre civile imminente", estiment des observateurs.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın