Politique

Arabie Saoudite: Première apparition du roi Salman après l'arrestation du prince Mohamad Bin Nayef

Au cours de la cérémonie de prestation de serment des ambassadeurs saoudiens nouvellement nommés en Ukraine et en Uruguay

Mourad Belhaj   | 08.03.2020
Arabie Saoudite: Première apparition du roi Salman après l'arrestation du prince Mohamad Bin Nayef

Suudi Arabistan

AA / Istanbul

L'agence officielle saoudienne a transmis des photos du monarque saoudien, le roi Salman bin Abdulaziz, dans la capitale, Riyad lors de la cérémonie d'assermentation des ambassadeurs saoudiens nouvellement nommés en Ukraine et en Uruguay.

Il s'agit de la première apparition du roi Salmane, après que les médias ont fait circuler des rumeurs de sa "mort ", citant un compte Twitter au nom de " Mujtahidd" (suivi par plus de 2,2 millions de followers), conjointement avec l'arrestation de deux princes par les autorités saoudiennes.

Le prince Ahmed bin Abdul Aziz, et l’ancien prince héritier, le prince Mohammad bin Nayef, ont été mis aux arrêts, vendredi, avec un certain nombre de princes de la famille dirigeante, selon les médias américains.

L'Agence saoudienne a publié les photos du roi Salman, serrant la main des deux ambassadeurs, en présence du ministre des Affaires étrangères Faisal bin Farhan bin Abdullah et du secrétaire adjoint du roi, Tamim bin Abdulaziz Al Salem.

Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun commentaire immédiat de la part de l'Arabie saoudite sur les fréquentes informations faisant état de l'arrestation des princes.

Le journal américain "The Wall Street Journal" a révélé, samedi, que les autorités saoudiennes menaient une campagne d'arrestations de princes de la famille dirigeante, dont le prince Ahmed bin Abdul Aziz, le frère cadet du roi Salman, et son neveu Muhammad bin Nayef bin Abdul Aziz, l'ancien prince héritier, et d'autres.

Le journal a déclaré, citant des témoins anonymes, que l’arrestation avait été effectuée par des éléments masqués des gardes de la cour royale, sur ordre direct du prince héritier saoudien, Mohammed bin Salman. Et d’expliquer que la raison de cette arrestation serait la "Haute trahison".

Les autorités saoudiennes n’ont pas commenté les informations parues dans le journal américain.

Pour sa part, l'American Associated Press a rapporté dimanche, citant des sources anonymes, que le prince Ahmed bin Abdulaziz, qui a été arrêté par les autorités saoudiennes, vendredi matin, n'était pas satisfait de la décision de fermer les deux saintes mosquées par mesure de précaution contre le Coronavirus.

Et l'Associated Press de souligner que l'arrestation des deux princes pourrait être préventive, pour écarter les risques qui empêcheraient Mohammad bin Salman de succéder à son père sur le trône, car ce sont deux rivaux potentiels, citant un précédent rapport du "Eurasia Consultation Group".

En réponse aux analyses selon lesquelles l'arrestation a eu lieu parallèlement à la détérioration de la santé du roi Salman bin Abdulaziz, l'agence a déclaré, citant un responsable américain anonyme, disant que "le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a rencontré le roi Salman le 20 février, et le roi saoudien est apparu en bonne santé. "

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.