Politique

Après 3 ans de fermeture, l'espace aérien du Bahreïn est désormais ouvert aux avions qataris

- à quelques jours de l'annonce de l'ouverture des points de passage frontaliers entre les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite avec le Qatar.

Mounir Bennour   | 11.01.2021
Après 3 ans de fermeture, l'espace aérien du Bahreïn est désormais ouvert aux avions qataris

Istanbul

AA/Istanbul

Le Bahreïn a annoncé qu'il allait ouvrir son espace aérien aux avions qataris, à partir d'aujourd'hui, lundi, et ce, après une fermeture qui a duré plus de trois ans.

Le ministère bahreïni des transports et des communications a déclaré dans un communiqué dimanche soir, qu'il autoriserait les avions qataris à utiliser son espace aérien et « modifierait ses bulletins de navigation à partir de lundi », selon l'agence de presse officielle.

Cette décision prend effet à quelques jours de l'annonce de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis de l'ouverture de toutes les frontières maritimes, aériennes et terrestres avec le Qatar, suite aux décisions prises lors du sommet du Conseil de coopération du Golfe à Al-Ula, en Arabie saoudite.

Le sommet d'Al-Ula a abouti à la signature d'un accord de réconciliation mettant fin au blocus imposé par l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et l'Égypte à Doha depuis juin 2017.

Au cours des années de siège, la compagnie Qatar Airways a été contrainte de diriger la plupart de ses vols via l'espace aérien iranien en échange de millions de dollars de frais de transit.

*Traduit de l'arabe par Mounir Bennour.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.