Politique

Abbas appelle les factions palestiniennes à reprendre un "dialogue sérieux"

- Lors de son discours à l'occasion du lancement des travaux du Conseil révolutionnaire du Mouvement Fatah

Qais Omar Darwesh Omar   | 22.06.2021
Abbas appelle les factions palestiniennes à reprendre un "dialogue sérieux"

Ramallah

AA/ Ramallah

Le Président palestinien Mahmoud Abbas a appelé, lundi, les factions à reprendre un "dialogue sérieux" afin de mettre fin à la division et de parvenir à la réconciliation.

C'est ce qui ressort de son discours prononcé lors du lancement de la huitième session du Conseil révolutionnaire du Mouvement Fatah, selon l'agence de presse officielle palestinienne Wafa.

La session durera 3 jours.

Le Conseil révolutionnaire du Fatah est un organe de direction élu, dont le rôle est de contrôler le travail du Comité central du Mouvement, dont plusieurs comités en sont ramifiés.

Abbas a déclaré : "Avec notre solide unité nationale, nous mettrons fin à toutes les tentatives visant à frapper notre front intérieur, et nous protégerons l'Organisation de libération de la Palestine, le seul représentant légitime de notre peuple palestinien".

"J'appelle les mouvements Fatah et Hamas, l'Organisation de libération de la Palestine et le mouvement du Jihad islamique à reprendre immédiatement un dialogue sérieux 24 heures sur 24 pour mettre fin à la division et établir un partenariat national à tous les niveaux afin de faire face aux défis et aux dangers auxquels notre peuple et sa cause nationale sont confrontés", a ajouté Mahmoud Abbas.

Un dialogue national entre les factions devrait commencer le 12 juin courant, au Caire, avant que l'Egypte n'annonce son report indéfiniment, sans en révéler les raisons.

Une source palestinienne avait, cependant, déclaré, auparavant, à l'Agence Anadolu, que le report était dû à la divergence de vues entre le Fatah et le Hamas, concernant certains dossiers mis sur la table du dialogue.

Lors de son discours, Abbas a également déclaré que "le peuple palestinien ne se lassera pas et ne relâchera pas sa grande marche jusqu'à la fin de l'occupation des territoires de l'État de Palestine avec Jérusalem-Est pour capitale.

S'agissant de la reconstruction de la Bande de Gaza, le Président palestinien a précisé : "Nous sommes en contact avec nos frères en Égypte, en Jordanie, au Qatar et dans le reste des pays frères, ainsi qu'avec la communauté internationale, pour reconstruire la Bande de Gaza".

Le13 avril dernier, les hostilités se sont intensifiées dans les Territoires palestiniens à la suite des attaques "brutales" commises par la police et les colons israéliens à Jérusalem.

L'escalade s'est étendue à la Cisjordanie occupée et aux zones arabes à l'intérieur d'Israël, puis s'est transformée en une confrontation militaire à Gaza qui a duré 11 jours pour prendre fin le 21 mai dernier.

Selon les statistiques gouvernementales publiées à Gaza, lors de la dernière agression israélienne, 1447 logements et 205 maisons ont été complètement détruits, tandis que 13 mille maisons ont été endommagées.

L'armée israélienne a également détruit des dizaines de bureaux gouvernementaux et privés, et des centaines d'installations agricoles, selon les mêmes statistiques.

*Traduit de l'arabe par Hend Abdessamad

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın