Politique

Associated Press suspend une journaliste pour avoir critiqué Israël

Emily Wilder affirme sa solidarité avec le peuple palestinien

Baybars Can   | 21.05.2021
 Associated Press suspend une journaliste pour avoir critiqué Israël

Washington DC

AA/ Washington

L'agence de presse américaine, Associated Press, a suspendu la journaliste, Emily Wilder, pour avoir critiqué la manière avec laquelle les médias traitent les agressions israéliennes contre les Palestiniens au quartier Sheikh Jarrah, à Jérusalem.

Associated Press a envoyé un courrier électronique à ses salariés annonçant avoir coupé tout lien avec la journaliste. Le courrier a par la suite fait le tour des réseaux sociaux.

Dans une déclaration au journal "Washington Post", la journaliste juive américaine a exprimé son étonnement, affirmant n'avoir aucune idée sur les principes médiatiques qu'elle aurait transgressés et dont parle l'agence de presse pour expliquer la décision de suspension.

Elle a noté qu'elle est activiste et qu'elle ne reniait nullement sa religion juive. Lors de ses études à l'université de Stanford, Emily Wilder était active au sein de groupes étudiants à l'instar du "Club d'étudiants pour la justice en Israël" et du "Club de la voix des juifs pour la paix".

Vendredi matin, à 02H heure locale (jeudi 23h00 GMT), un accord de cessez-le-feu entre Israël et les factions palestiniennes dans la Bande de Gaza est entré en vigueur, grâce à une médiation égyptienne.

L'agression israélienne contre la Bande de Gaza, qui a duré 11 jours, a fait 232 victimes, dont 65 enfants, 39 femmes et 17 personnes âgées, outre plus de 1900 blessés.

*Traduit de l'arabe par Fatma Ben Dhaou

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın