Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

Salimata, vendeuse de rue sénégalaise, élève 3 enfants grâce à son activité
Fotoğraf: Fatma Esma Arslan

Salimata Diatta, 50 ans, se lève chaque jour à 4h du matin pour préparer ses 12 sortes de repas qu’elle vend dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. Avec son activité, elle assume les besoins de ses 3 enfants. Depuis 8 ans elle poursuit cette activité de vendeuse de rue. ( Fatma Esma Arslan - Anadolu Ajansı )

instagram_banner

Des photos accrocheuses de tous les horizons de la Turquie et du monde sur notre compte Instagram. Suivez-nous sur instagram.

Plus récent