Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

Les Arabes et les Turcs partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan
Fotoğraf: Muhammed Yusuf

Il est bien connu de tous les musulmans que ce qui sépare les pays à l'heure actuelle, ce sont les frontières politiques, et que les échanges entre les pays musulmans durant le mois béni du Ramadan montrent le grand rapprochement entre les peuples musulmans et leur unité. Les Arabes et les Turcs, qui ont vécu côte à côte pendant des siècles, partagent les coutumes et les traditions musulmanes du Ramadan à travers une vaste zone géographique, où l'on peut observer de nombreuses coutumes et traditions communes. Avec l'augmentation des échanges turco-arabes ces dernières années, en termes de rapprochement entre les populations et des échanges de visites, et avec l'établissement d'une importante communauté arabe, estimée à cinq millions de personnes, sur l'ensemble du territoire turc, ces signes sont devenus plus apparents. Lors de n'importe quelle visite à Istanbul, on peut remarquer la convergence des coutumes entre les peuples arabes et le peuple turc, et pendant le mois de Ramadan en particulier, ces coutumes sont largement visibles et transparaissent dans les marchés. ( Muhammed Yusuf - Anadolu Ajansı )

instagram_banner

Des photos accrocheuses de tous les horizons de la Turquie et du monde sur notre compte Instagram. Suivez-nous sur instagram.

Plus récent