Monde

Un tribunal israélien "gèle" la détention administrative d'un prisonnier palestinien

- Le prisonnier Kayed al-Fasfous est en grève depuis 92 jours

1 23   | 14.10.2021
Un tribunal israélien "gèle" la détention administrative d'un prisonnier palestinien

Ramallah

AA / Ramallah

Un tribunal israélien a gelé jeudi, la détention administrative du prisonnier palestinien Kayed al-Fasfous, qui est en grève de la faim depuis 92 jours.

Hassan, le frère du prisonnier al-Fasfous, a déclaré à l'Agence Anadolu (AA) que la Cour suprême israélienne avait rendu une décision gelant la détention administrative prononcée contre Kayed.

Il a cependant expliqué que la décision ne signifiait pas l'annulation de la détention administrative, comme l'avait demandé son frère. Il poursuivra alors sa grève de la faim selon lui.

Hassan a également fait savoir que cette décision permettait à la famille du détenu de lui rendre visite à l'hôpital Barzilai à Ashkelon (centre).

Pour sa part, le Club des Prisonniers Palestiniens (non gouvernemental) a déclaré dans un communiqué consulté par l'AA, que "geler" ne signifie pas "annuler la détention administrative", mais plutôt "libérer la responsabilité de l'administration des prisons d'occupation et du Service de sécurité intérieure israélien (Shin Bet) pour le sort et la vie du gréviste de la faim" en le transformer en un détenu non-officiel, à l'hôpital.

Et d'ajouter que le prisonnier restera sous la garde de la sécurité de l'hôpital au lieu de celle de la prison et que sa famille ne pourra le transporter nulle part mais pourra, en revanche, lui rendre visite.

Le prisonnier Al-Fasfous (31 ans), est originaire de la commune de Dura, à l'ouest de la ville d'Hébron (sud) et est détenu depuis octobre 2020. Il est le premier des sept prisonniers ayant annoncé leur grève de la faim ouverte, en refusant la détention administrative, selon la même source.

La détention administrative est un emprisonnement sur ordre militaire, sans inculpation et s'étend sur six mois reconductible.

Israël détient environ 4 600 prisonniers palestiniens, dont 520 détenus administratifs, selon les données du Club des prisonniers palestiniens.

*Traduit de l'arabe par Malèk Jomni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.