Monde

Tunisie: incendie au siège central du mouvement « Ennahdha » dans la capitale Tunis

- Ni le mouvement d’obédience islamique, ni les autorités tunisiennes n'ont émis de commentaire sur les causes de l'incendie ou sur les éventuels pertes ou dégâts engendrés par le sinistre.

Yosra Ouanes   | 09.12.2021
Tunisie: incendie au siège central du mouvement « Ennahdha » dans la capitale Tunis

Tunisia

AA/Tunis

Un incendie s'est déclaré, jeudi, au siège central du mouvement tunisien « Ennahdha », situé dans le quartier de Montplaisir dans la capitale Tunis.

Des vidéos relayées sur les réseaux sociaux ont montré une épaisse colonne de fumée s'élevant du siège du mouvement.

Des véhicules de la protection civile et des ambulances ont été dépêchés sur les lieux pour secourir ceux qui étaient bloqués à l'intérieur du bâtiment d’« Ennahdha », parti majoritaire au Parlement gelé (53 députés sur 217).

Le dirigeant au sein de la formation politique d’« Ennahdha », Noureddine Bhiri, a déclaré que « le vice-président du mouvement, Ali Larayedh, a été blessé, après s'être jeté du deuxième étage pour échapper à l'incendie, et a été transporté dans une clinique privée de la capitale ».

Et Bhiri d’ajouter que « le président du Conseil de la Choura, Abdelkarim Harouni, a été également blessé dans ce sinistre », notant que « l'état de santé de Harouni est stable ».

Concernant les causes de l'incendie, Bhiri a déclaré, « Nous ne savons toujours pas si l'incendie est un acte prémédité ou non ».

Il a souligné que « l'incendie s'est déclaré dans le hall d'accueil situé au rez-de-chaussée, et la fumée a atteint les étages supérieurs du bâtiment ».

Par voie de communiqué publié sur sa page Facebook officielle, le mouvement « Ennahdha » a indiqué, que selon certains témoins oculaires, le sinistre a causé le décès d'un militant du mouvement, et des blessures de degrés divers à des dirigeants du parti qui se trouvaient dans leurs bureaux.

La formation politique dirigée par Rached Ghannouchi, a souligné dans son communiqué que les causes de l’incendie restent pour l’heure inconnues.

Un cordon de sécurité a été établi autour du bâtiment sinistré et les opérations d'évacuation des employés bloqués dans le siège se poursuivent actuellement.

Jusqu’à 15H00 (GMT), les autorités tunisiennes, n'ont émis aucun commentaire sur les causes de l'incendie ou sur les éventuels pertes ou dégâts engendrés par le sinistre.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail




Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın