Monde

Trois Palestiniens, dont une femme, abattus par les forces israéliennes

- Un jeune homme a été tué près de Jénine dans le nord de la Cisjordanie, une femme a été abattue par la police à Jérusalem et un troisième Palestinien a été tué dans l'est de la Bande de Gaza

Qais Omar Darwesh Omar, Abdel Ra'ouf D. A. R. Arnaout   | 30.09.2021
Trois Palestiniens, dont une femme, abattus par les forces israéliennes

Ramallah

AA / Jérusalem

Trois Palestiniens, dont une femme, ont été tués, et deux autres blessés, ce jeudi, par l'armée et la police israélienne, en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza.

Dans la Bande de Gaza, un Palestinien est tombé sous les balles de l'armée israélienne, à l'est du camp de réfugiés d'Al-Bureij (centre).

Le correspondant de l'Agence Anadolu a rapporté les déclarations d’une source médicale, selon laquelle le Palestinien Mohammed Mohammed Abdelkarim Ammar, 41 ans, a été touché au cou par un tir de l'armée israélienne, dans une zone proche du mur de séparation entre la Bande de Gaza et Israël.

L'armée israélienne n'a pas fait de commentaires immédiats sur l'incident, et n’a révélé aucun détail supplémentaire.

** Un Palestinien tué au nord de la Cisjordanie

Dans la ville de Burqin, près de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, un jeune Palestinien a été abattu par un contingent de l’armée d’occupation israélienne.

Une source médicale de l'hôpital Khalil Suleiman de Jénine a déclaré à l'Agence Anadolu qu'"un Palestinien a été tué par des tirs à balles réelles dans le cou et la poitrine".

La source, qui a préféré garder l'anonymat, a précisé que la victime est décédée avant d'arriver à l'hôpital.

La même source a indiqué que deux citoyens ont été blessés par les balles de l'armée, et leurs blessures ont été qualifiées de modérées.

L'agence de presse officielle palestinienne "Wafa" a rapporté que la victime se nomme Alaa Zayoud, 22 ans, originaire de la ville de Silat Al-Harithiya, située à l'ouest de Jénine.

Des témoins oculaires ont déclaré à l'Agence Anadolu que de violents affrontements ont éclaté entre les forces de l'armée israélienne et des Palestiniens, lors d’une incursion dans la ville de Burqin, au cours de laquelle l'armée a utilisé des balles réelles et métalliques, ainsi que des grenades lacrymogènes.

Des témoins ont expliqué que les forces d’occupation avaient encerclé une maison de la ville et arrêté deux citoyens avant de se retirer.

L'armée israélienne a tué 5 Palestiniens en Cisjordanie, dimanche dernier, dont deux de la ville de Burqin.

L'armée d’occupation israélienne fait généralement des incursions dans les villes palestiniennes, dans le but d'arrêter des hommes recherchés, ce qui provoque souvent des affrontements.

** Une femme abattue à Jérusalem

Dans un autre incident, la police israélienne a déclaré avoir tué une femme palestinienne, près de Bab al-Silsila dans la vieille ville de Jérusalem-Est.

Dans une déclaration écrite, examinée par l'Agence Anadolu, la police a déclaré qu'une Palestinienne avait tenté de poignarder un policier avec un objet tranchant, sans blesser aucun de ses agents.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré, dans un communiqué, consulté par l'Agence Anadolu, que l'Autorité des affaires civiles (l'organe de coordination avec la partie israélienne), l'a informé que la Palestinienne se nommait Israa Khaled Khuzaymah, 30 ans, originaire de la ville de Qabatiya, dans le gouvernorat de Jénine (nord).

Dans une déclaration reçue par l'Agence Anadolu, le ministère palestinien des Affaires étrangères a mis en doute l'authenticité de la version israélienne du meurtre de Khuzaymah.

Le ministère palestinien a déclaré qu'Israël avait procédé à des “exécutions sur le terrain“ contre des Palestinien(ne)s.

"Nous mettons toutes les parties en garde contre le traitement des exécutions sur le terrain, en tant que chiffres dans des statistiques, qui cachent l'ampleur de la catastrophe humaine et des souffrances subies par les Palestiniens", a-t-il ajouté.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a fait porter la responsabilité “entière et directe“ des crimes et leurs conséquences et répercussions, au gouvernement israélien.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.