Monde

Taliban: "Nous allons permettre aux Afghanes de poursuivre leurs études secondaires"

- Selon le porte-parole du mouvement, Zabihullah Mujahid, dans une interview accordée à la chaîne CNN.

Raşa Evrensel   | 19.09.2021
Taliban: "Nous allons permettre aux Afghanes de poursuivre leurs études secondaires"

Istanbul

AA/Istanbul

Le mouvement "Taliban" a déclaré, samedi, qu'il allait permettre aux filles de poursuivre leurs études secondaires en Afghanistan.

Cette décision intervient après que les "Taliban" ont appelé les garçons à reprendre les cours, à l'exception des filles.
"Nous travaillons actuellement pour garantir des moyens de transport sûrs dédiés aux filles de la sixième à la douzième année", a déclaré le porte-parole des Taliban Zabihullah Mujahid dans une interview à la chaîne CNN.

"Il y a certaines règles à suivre pendant les cours et qui devront être respectées", a-t-il ajouté sans donner plus de précisions.

Mujahid a souligné que "les étudiantes ont été autorisées à continuer leurs études dans les autres tranches d'âge".

Et la même source d'expliquer : "Nous avons des filles qui poursuivent leurs études dans des universités financées par le gouvernement et d'autres qui sont privées".

Le ministère de l'Éducation du gouvernement Taliban a ordonné, dimanche, aux élèves et aux enseignants de la sixième à la douzième année de s'inscrire dans le but de retourner dans leurs écoles, sans mentionner les élèves de sexe féminin, ce qui a provoqué une crainte concernant l'éducation des filles.

Henrietta Holsman Fore, directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a déclaré dans un communiqué de presse que l'organisation était "profondément préoccupée" par l'exclusion des filles de l'enseignement secondaire en Afghanistan.

"Les filles ne peuvent pas et ne doivent pas être exclues. Il est important que toutes les filles, de toute tranche d'âge, puissent reprendre leurs études sans plus tarder, et pour y parvenir, nous avons besoin d'enseignantes pour la reprise des cours", a-t-elle martelé.

Le 15 août, les Taliban ont annoncé avoir pris le contrôle de la capitale, Kaboul, parallèlement au retrait militaire américain qui s'est achevé à la fin du même mois, ce qui a poussé le président afghan Ashraf Ghani à fuir le pays.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın