Monde

Téhéran : Entretiens du ministre irakien des affaires étrangères en Iran

- La deuxième visite de Fuad Hussein à Téhéran ce mois-ci survient un jour après l'attaque américaine dans la région frontalière entre la Syrie et l'Irak

Mourad Belhaj   | 28.02.2021
Téhéran : Entretiens du ministre irakien des affaires étrangères en Iran

Ankara

AA / Téhéran, Iran

Le ministre irakien des affaires étrangères, Fuad Hussein, a eu, samedi, des entretiens approfondis avec de hauts responsables iraniens lors de sa deuxième visite à Téhéran ce mois-ci.

Lors d'une réunion avec le ministre des affaires étrangères Javad Zarif, les deux responsables ont évoqué "le développement des liens bilatéraux, outre les questions régionales et internationales".

Dans un post sur Twitter, Javad Zarif a déclaré qu'il "saluait les efforts constructifs de l'Irak pour la sécurité régionale", tout en soulignant "l'engagement de l'Iran pour la stabilité irakienne".

Le chef de la diplomatie iranienne a déclaré à son homologue irakien que son pays "rejette l'agression déstabilisatrice des Etats-Unis contre les forces irakiennes".

La visite de Hussein à Téhéran intervient au lendemain d'un raid aérien américain dans l'est de la Syrie, à la frontière de l'Irak, qui a visé des " installations de milices soutenues par l'Iran ".

Le Pentagone a déclaré que cette frappe, qui a été fermement condamnée par Téhéran, était une riposte aux récentes attaques contre les forces américaines et de la coalition en Irak.

Les attaques contre les troupes américaines et les convois de ravitaillement en Irak se sont intensifiées ces derniers mois, Washington en attribuant la responsabilité aux "groupes de milices soutenues par l'Iran" dans le pays. L'Iran a toutefois rejeté ces accusations à plusieurs reprises.


- Rencontre avec un Haut responsable de la sécurité

Hussein a également eu des entretiens avec le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale en Iran, Ali Shamkhani, selon un communiqué publié par son bureau.

Au cours de cette rencontre, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale en Iran a déclaré à son interlocuteur que l'attaque aérienne américaine faisait "partie de la tentative de Washington de relancer le terrorisme organisé", peut-on lire dans le communiqué.

"L'Iran et les autres pays qui luttent contre le terrorisme ne permettront pas au terrorisme Takfiri inféodé à l'étranger de renaître dans la région", a déclaré Shamkhani, qui a reproché aux Etats-Unis de "promouvoir le takfirisme" dans la région.

Le responsable iranien a également noté avec inquiétude le "retard dans la mise en œuvre" d'un projet de loi adopté par le Parlement irakien qui invite les troupes étrangères à quitter le pays ravagé par la guerre.

Parmi les autres questions abordées, les deux parties ont évoqué les fonds iraniens en Irak, qui, selon le responsable irakien, seront débloqués conformément à un accord conclu récemment entre les deux pays.

La compagnie nationale iranienne de gaz a récemment coupé les livraisons de gaz à l'Irak en raison du non-paiement de ses cotisations, avant que les deux pays ne parviennent à un accord sur le remboursement de la dette.

Les sanctions américaines ont empêché l'Iran d'accéder à ses actifs dans plusieurs pays, dont l'Irak. Cependant, Téhéran a récemment intensifié ses efforts pour récupérer ses fonds.

Il s'agissait de la deuxième visite du ministre irakien des affaires étrangères à Téhéran en février, deux semaines après la visite très médiatisée du chef du système judiciaire iranien, Ebrahim Raissi, en Irak.

Selon certaines sources, Raïssi a soulevé lors de cette visite les questions de la présence continue des Etats-Unis en Irak et des progrès dans l'enquête sur l'assassinat du général Qassem Soleimani, un des principaux commandants militaires iraniens, lors d'une attaque aérienne américaine perpétrée au début de l'année dernière.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.