Monde

Téhéran condamne la réinscription de Cuba sur la liste américaine des "États parrains du terrorisme"

- Des propos tenus par le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Said Jatibzadeh.

Wejden Jlassi   | 13.01.2021
Téhéran condamne la réinscription de Cuba sur la liste américaine des "États parrains du terrorisme"

Ankara

AA/Ankara

L’Iran a condamné «fermement», mardi, la décision du gouvernement du président sortant américain Donald Trump de réinscrire Cuba sur sa liste noire des «États qui parrainent le terrorisme».

Par voie de communiqué, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Said Jatibzadeh, a affirmé que son pays était aux côtés de Cuba dans sa "résistance contre le symbole de l'arrogance mondiale".

"Réinscrire Cuba sur la liste des Etats soutenant le terrorisme est une nouvelle allégation sans fondement. Cuba est un membre libre et actif des Nations Unies. Ni les États-Unis, ni aucun autre pays, n'ont le droit de s'ingérer dans les affaires intérieures de ce pays. Ce sont les États-Unis d'Amérique qui soutiennent de nombreuses organisations terroristes», a-t-il lancé.

Le responsable iranien a indiqué que son pays est déterminé à développer ses relations avec La Havane.

Lundi, l'administration de Donald Trump a réinscrit Cuba sur la liste américaine des États soutenant le terrorisme, à quelques jours de l'investiture de Joe Biden.

La Havane rejoint sur cette liste noire l'Iran, la Corée du Nord et la Syrie. Le Soudan vient d'en être retiré par le président sortant Donald Trump.

Il est à rappeler que Cuba avait été retirée de la liste en 2015, lors du rapprochement opéré par l'ancien président démocrate Barack Obama, dont Joe Biden était le vice-président. La même année, les deux pays ennemis avaient rétabli leurs relations diplomatiques.


*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.