Monde

Syrie : Al-Assad exige le retrait des troupes américaines en échange d'otages

-Le directeur de la sûreté générale du Liban a rencontré ses homologues américains pour discuter des exigences syriennes.

Mourad Belhaj   | 21.10.2020
Syrie : Al-Assad exige le retrait des troupes américaines en échange d'otages

Washington DC

AA / Washington

Le leader syrien Bachar Al-Assad aurait exigé la levée des sanctions et le retrait des troupes américaines en Syrie en échange de la libération de deux ressortissants américains.

Le magazine Newsweek a rapporté, mardi, que le directeur de la Sûreté générale libanaise, le général Abbas Ibrahim, s'est rendu à Washington jeudi avec des informations sur le journaliste américain Austin Tice et le médecin syro-américain Majd Kamalmaz.

Tice a disparu en 2012 alors qu'il couvrait la guerre dans ce pays, et Kamalmaz, un psychothérapeute, aurait été fait prisonnier par les forces syriennes, en 2017, après avoir été arrêté à un point de contrôle à Damas.

"Ibrahim a eu un entretien de quatre heures avec Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, au cours duquel il a exposé les exigences syriennes dans le cadre d'une négociation visant à mettre fin à l'incertitude entourant le sort des deux hommes retenus vraisemblablement en captivité", indique le magazine.

Le responsable libanais et une source syrienne proche du dossier ont confirmé que le gouvernement d'Assad cherche à conclure un accord avec l'administration du président Donald Trump sur la levée des sanctions américaines et le retrait des troupes déployées dans la base d'Al-Tanf, selon Newsweek.

Ces informations ont été publiées quelques jours après que le Wall Street Journal ait rapporté que Kash Patel, assistant adjoint de Trump et principal responsable de la lutte antiterroriste à la Maison Blanche, avait rencontré des représentants du gouvernement d'Assad en début d'année.

Les entretiens secrets visaient à obtenir la libération de Tice et Kamalmaz.

Les derniers pourparlers connus entre la Maison Blanche et des responsables syriens se sont déroulés à Damas en 2010. Les Etats-Unis ont rompu leurs relations avec la Syrie en 2012, pour protester contre la répression subie par les manifestants qui réclamaient la fin du régime d'Al-Assad.

Trump a écrit à Al-Assad en mars pour lui proposer un "dialogue direct" en vue d'obtenir la libération de Tice.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.