Monde

Suède : Manifestation de parents musulmans ayant perdu la garde de leurs enfants

- À Göteborg, en Suède, des centaines de parents ont manifesté pour lutter contre les préjugés et la maltraitance des enfants

Atila Altuntaş   | 14.02.2022
Suède : Manifestation de parents musulmans ayant perdu la garde de leurs enfants

Stockholms Lan

AA / Stockholm / Atila Altuntaş

Les familles qui avaient organisé une manifestation devant le Parlement suédois le 7 février dernier dans la capitale Stockholm, se sont réunies cette fois sur la place Gustaf Adolf Torg de la ville côtière de Göteborg.

Les manifestants portaient des photos de leurs enfants et scandaient des slogans tels que "Nos enfants ont été enlevés injustement", "Rendez-nous nos enfants" ou encore "Nous voulons que justice soit rendue à nos enfants".

Venu apporter son soutien à la manifestation, le président du Parti des différentes couleurs, Mikail Yüksel, a déclaré à l'Agence Anadolu (AA) que de nombreuses familles privées injustement de leurs enfants vivent actuellement un réel drame.

Indiquant qu'un grand nombre de familles musulmanes ont perdu la garde de leurs enfants, Yüksel remarque cependant que « les informations colportées sur les réseaux sociaux affirmant que "les enfants sont enlevés de familles musulmanes pour être données à des familles chrétiennes" sont de la désinformation et ne sont pas vraies ».

Néanmoins, « les motifs invoqués pour ôter la garde des enfants aux familles immigrées ne concordent pas », fait remarquer Yüksel expliquant que « dans la pratique, de terribles préjugés entrent en jeu contre les familles musulmanes et immigrées ».

« Toutefois, il y a des familles chrétiennes qui en sont également victimes, et nous les suivons également », précise-t-il avant d'ajouter qu'un rapport a été préparé par le Bureau suédois de la discrimination (DO) démontrant les discriminations commises à l'encontre des familles immigrées ayant perdu la garde de leurs enfants.

Le ministre de l'Intégration et de l'Immigration, Anders Ygeman a noté qu'ils avaient discuté de la question du dialogue avec les organisations non gouvernementales musulmanes.

« "Des enfants musulmans sont enlevés à leur famille en Suède" : de telles publications sur les réseaux sociaux menacent notre système. Ce n'est pas vrai. Il est important que nous engagions un dialogue actif avec les organisations musulmanes et la société civile pour mieux comprendre le fonctionnement des services sociaux et des missions gouvernementales », a-t-il indiqué.

D'autre part, selon les informations de la radio publique suédoise SR, la municipalité de Falköping a annoncé qu'elle avait mis fin à l'accord commercial d'une entreprise qui s'occupe des enfants transférés par les services sociaux.

Dans la déclaration faite par l'Inspection suédoise de la santé et des soins, il a été noté qu'il avait été établi que des enfants ont été victimes de violences dans cette municipalité et que les permis de travail de l'entreprise avaient été annulés suite à des révélations d'abus sexuels.


* Traduit du turc par Ümit Dönmez

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın