Monde

Sommet de l’UA : lancement à Lusaka de l'initiative "Education Plus"

- Pour l'éducation et l'autonomisation des filles en Afrique subsaharienne.

Ekip   | 18.07.2022
Sommet de l’UA : lancement à Lusaka de l'initiative "Education Plus"

Cameroon

AA / Peter Kum

Les dirigeants réunis au sommet de l'Union africaine (UA) à Lusaka, en Zambie, ont lancé, lundi, une initiative dénommée « Education Plus », un plaidoyer de haut niveau, promue par l'ensemble du système des Nations Unies, pour éliminer les infections au VIH en retenant davantage de filles dans l'éducation jusqu'à la fin de l'enseignement secondaire.

Selon l’Union africaine, le programme vise également à doter les adolescents, filles et garçons, d'un ensemble complet de services « plus », leur permettant de satisfaire leurs besoins fondamentaux pour une transition saine et réussie vers l'âge adulte.

En tant que programme d'action fondé sur les droits et tenant compte du genre, l'initiative « Education Plus » cible l'Afrique subsaharienne, où les adolescentes et les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans représentaient un quart (24%) de tous les nouveaux cas de VIH en 2019, tout en constituant 10% de la population.

Rien qu'en 2019, environ 4 500 filles contractaient le VIH chaque semaine, tandis que 23 000 d'entre elles mourraient de maladies liées au SIDA, se classant comme la deuxième cause de décès après la mortalité maternelle en Afrique subsaharienne selon l’UA.

Par ailleurs, les taux d'abandon scolaire restent élevés, en particulier chez les filles, en raison également d'un nombre élevé de grossesses et mariages précoces non désirés, ainsi que des multiples formes de violence sexiste et de violence entre partenaires intimes.

« Ces défis, exacerbés par la pandémie de Covid-19, nécessitent une réponse holistique et multisectorielle tirant parti des avantages d'un meilleur accès à l'éducation, à la santé, à la formation professionnelle, à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène, ainsi qu’à des politiques et stratégies qui contribuent à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes », a relevé Macky Sall, président du Sénégal et président en exercice de l’UA.

En lançant l’initiative, lundi 18 juillet, les chefs de l’Etat africains se sont engagés à prendre des mesures pour maintenir les adolescentes à l'école, ce qui « réduira considérablement leur vulnérabilité au VIH », a souligné l’UA.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın