Monde

Portugal : la suspension des vols de TAP Air par le Venezuela est "injustifiée"

- Le ministre vénézuélien des Transports, Hipolito Abreu a annoncé aujourd'hui la suspension de tous les vols de la compagnie aérienne portugaise

Lokman İlhan, Ümit Dönmez   | 18.02.2020
Portugal : la suspension des vols de TAP Air par le Venezuela est "injustifiée"

Bolivar

AA - Ankara

Le Portugal a critiqué la décision annoncée mardi par le Vénézuela de suspendre tous les vols de la compagnie aérienne portugaise TAP Air, pendant 90 jours, après que Caracas l'a accusée d'avoir transporté le chef de l'opposition, Juan Guaido ,dans un avion transportant également des explosifs.

"Complètement infondé et injustifié. Je ne vois aucune justification, avec l'histoire de la présence de TAP au Vénézuela, avec tout ce que TAP a déjà fourni, et parce qu'il n'y a aucune preuve", a déclaré le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, selon le site portugais d'actualités économiques ECO.

"Tout élément de preuve possible à examiner a été présenté de manière objective, au-delà de simples allégations", a-t-il ajouté.

Le ministre a également déclaré que le Portugal avait ouvert une enquête, qui est toujours en cours, immédiatement après l'accusation par le Vénézuela de transport d'explosifs à bord de l'avion TAP qui transportait Guaido et son oncle, Juan Jose Marquez, au Vénézuela.

Le Vénézuela a annoncé lundi la suspension des opérations de TAP Air "pour des raisons de sécurité" après des accusations de transport d'explosifs sur un vol en provenance de la capitale portugaise, Lisbonne.

"En raison des graves irrégularités commises dans le vol TP173, conformément aux réglementations nationales de l'aviation civile, les opérations de la compagnie aérienne TAP seront suspendues pendant 90 jours", a tweeté, mardi, le ministre vénézuélien des Transports, Hipolito Abreu.

Le vice-Président vénézuélien, Delcy Rodriguez a également confirmé la suspension, déclarant: "Le Vénézuela doit être respecté!"

Bien qu'il ait bravé une interdiction de voyager imposée par un tribunal du Vénézuela, Guaido n'a pas été arrêté à son retour au pays mardi dernier. Mais les autorités ont arrêté l'oncle du chef de l'opposition après son arrivée à l'aéroport international de Caracas, l'accusant d'avoir amené des matières explosives dans le pays.

Lors de la tournée internationale de Guaido, ayant pour objectif final l'éviction du Président Nicolas Maduro, le chef de l'opposition s'est rendu à la Maison Blanche, au Forum économique mondial de Davos, et a rencontré des hauts fonctionnaires en Europe et au Canada.

Le Vénézuela, dans un contexte de grave crise économique, est hanté par des troubles politiques alors que le Président Maduro et son opposant Guaido s'engagent dans une bataille de pouvoir depuis le début de l'année 2019.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın