Monde

Palestine : la démolition du village de Hamsa al-Fawqa est un ''crime de guerre''

- Selon ce qu'a annoncé un communiqué du ministère palestinien des Affaires étrangères

1 23   | 07.07.2021
Palestine : la démolition du village de Hamsa al-Fawqa est un ''crime de guerre''

Palestinian Territory

AA / Palestine

La Palestine a qualifié, mercredi, de "crime de guerre" la démolition par l'armée israélienne, pour la cinquième fois en l'espace d'un an, du village de Hamsa al-Fawqa, dans le nord de la Cisjordanie.

C'est ce qu'a dénoncé un communiqué du ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés, dont l'Agence Anadolu a reçu une copie, et qui condamne ''dans les termes les plus fermes'' la démolition du village situé dans le nord de la Cisjordanie.

Et d'ajouter que la démolition des maisons de Hamsa al-Fawqa dans le nord de la vallée du Jourdain ''pour la cinquième fois en un an, et leur saisie, est un crime de guerre et un crime contre l'humanité au regard du droit international''.

''Ces mesures s'inscrivent dans le cadre de l'annexion en cours de la Cisjordanie occupée, y compris la vallée du Jourdain, et un nouveau revirement israélien contre les accords signés entre les deux parties'', a précisé le communiqué.

L'armée d'occupation israélienne a procédé, mercredi, à la démolition des maisons palestiniennes dans le village de Hamsa al-Fawqa.

Les maisons du village ont été la cible de l'opération de démolition la plus importante en novembre 2020, lorsque les autorités israéliennes ont procédé à la destruction totale des habitations.

Hamsa al-Fawqa est l'un des 38 villages bédouins situés partiellement ou totalement dans un champ déclaré par Israël comme site de tir militaire.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, l'armée israélienne a démoli 403 bâtiments palestiniens depuis le début de cette année et jusqu'au 28 juin dernier, dont 346 en zone C et 57 à Jérusalem-Est.

Israël procède régulièrement à la démolition d’habitations palestiniennes dans la zone C, qui constitue 61% de la superficie de la Cisjordanie, elle est contrôlée totalement par Israël, aux plans administratif et sécuritaire, ce qui nécessite l’accord des autorités de Tel-Aviv pour tout projet ou mesure de l’Autorité palestinienne.

L'Accord d'Oslo (1995) entre l'Organisation de libération de la Palestine et Israël avait classé les territoires de Cisjordanie en 3 zones, la zone A sous contrôle palestinien, la zone B sous contrôle sécuritaire israélien et contrôle civil et administratif palestinien, tandis que la zone C qui constitue environ 60% de la superficie de la Cisjordanie, est sous contrôle civil, sécuritaire, et administratif israélien.


* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın