Monde

Pékin : 13 ans et demi de prison pour l'ancien président d'Interpol

- Meng Hongwei a également écopé d’une amende de 290 mille dollars pour corruption

Meher Hajbı   | 21.01.2020
Pékin : 13 ans et demi de prison pour l'ancien président d'Interpol

Beijing

AA - Pékin

Le tribunal chinois de Tianjin (Ouest) a condamné, mardi, l’ancien président d’Interpol, Meng Hongwei, à ​​13 ans et demi de prison après avoir été reconnu coupable de corruption financière, selon les médias locaux.

La télévision publique chinoise a fait savoir que Meng Hongwei a également écopé d’une amende de deux millions de yuans (290 mille dollars).

De son côté, l’avocat de Hongwei a affirmé que son client, qui fut le premier Chinois à diriger INTERPOL, ne fera pas appel de la décision du tribunal.

En effet, la justice chinoise a accusé Hongwei d'exploiter les postes qu’il avait occupé entre 2005 et 2007 en tant que vice-ministre de la Sécurité publique et chef de la police maritime pour son bénéfice personnel, en recevant des pots-de-vin d'une valeur de 14,46 millions de yuans (deux millions de dollars).

Des accusation reconnues par l’ancien président d’Interpol, Meng Hongwei, qui a été arrêté pour corruption en septembre dernier après avoir quitté la ville française de Lyon, siège d'Interpol, pour la Chine.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın