Monde

ONU : Erdogan critique Israël, l'ambassadeur israélien quitte la salle

- Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a en outre estimé que les pays qui ont déclaré leur intention d’ouvrir des ambassades à Jérusalem ne font que rendre le conflit encore plus complexe

Betül Yürük,Ayvaz Çolakoğlu   | 22.09.2020
ONU : Erdogan critique Israël, l'ambassadeur israélien quitte la salle

New York

AA / New York

Les critiques du président turc, Recep Tayyip Erdogan, à l'égard d'Israël dans une allocution devant l'Assemblée Générale des Nations unies ont poussé l'ambassadeur israélien à quitter la salle.

Lorsque mardi, Erdogan a parlé des "politiques d'oppression, de violence et d'intimidation" d'Israël à l'égard de la Palestine, dans un message vidéo adressé à l'Assemblée Générale des Nations unies (ONU), le Représentant permanent d'Israël, Gilad Erdan, a quitté la salle.

Dans son discours, Erdogan a déclaré :

"La main crasse qui touche à l'intimité de Jérusalem, sanctuaire des Saints des trois grandes religions, devient de plus en plus audacieuse. Le peuple palestinien a enduré toute la politique d'oppression, de violence et d'intimidation d'Israël pendant plus d'un demi-siècle. Lorsque "l'accord du siècle", le document de reddition, qu’on a essayé d’imposer à la partie palestinienne, a été rejeté, Israël a accéléré ses tentatives pour conquérir la place avec des complices de l’intérieur.

En tant que Turquie, nous ne soutiendrons aucun plan auquel le peuple palestinien ne consentira pas. Le fait que certains pays de la région soient des complices de ce jeu n'a pas d’autre sens que celui de servir les efforts d'Israël pour éroder les paramètres internationaux de base.

Les pays qui ont déclaré leur intention d’ouvrir des ambassades à Jérusalem ne font que rendre le conflit encore plus complexe.

La question palestinienne ne peut être résolue que par la création d’un État indépendant, souverain et géographique ayant Jérusalem-Est pour capitale sur la base des frontières de 1967. La recherche d'une solution autre que celle-là est futile, partial et injuste."







Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.