Monde

OMS : 121 morts lors des derniers affrontements en Libye

Depuis le début de la campagne militaire menée par Khalifa Haftar contre la capitale Tripoli, le 4 avril courant

Mona Saanouni   | 14.04.2019
OMS : 121 morts lors des derniers affrontements en Libye

Geneve

AA/Genève

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, dimanche, que 121 personnes ont été tuées et près de 600 autres ont été blessées, lors des derniers affrontements en Libye.

L'OMS (dont le siège se trouve à Genève) a indiqué, sur Twitter, que "le nombre des victimes tombées depuis le début de l'offensive menée par le général à la retraite Khalifa Haftar, commandant des forces de l'est, contre la capitale libyenne Tripoli, a atteint 121 morts et 561 blessés".

L'organisation a condamné "les attaques répétées contre le personnel soignant" et les ambulances à Tripoli.

"Deux ambulances ont été attaquées, samedi en Libye, lors de l'offensive de Tripoli, ce qui porte à huit le nombre total d'ambulances attaquées depuis le début des violences", a poursuivi l'OMS.

Pour sa part, la Mission des Nations Unies en Libye a mis en garde contre le bombardement d'écoles, d'hôpitaux, d'ambulances et de zones civiles, affirmant qu'il est "absolument interdit par le droit international humanitaire".

"Nous surveillons et documentons tous les actes de guerre contraires à cette loi (en Libye) en prévision de l'information du Conseil de sécurité des Nations Unies et de la Cour pénale internationale (CPI)", a-t-elle indiqué sur Twitter.

Le 4 avril courant, Haftar a lancé une offensive militaire pour contrôler Tripoli, ce qui a suscité une large condamnation de la part de la communauté internationale.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın