Monde

Meilleur buteur de l'histoire : Ronaldo pulvérise les records et tutoie les cieux

- En inscrivant un coup de chapeau contre les Spurs de Tottenham, la légende portugaise vivante Cristiano Ronaldo devient le meilleur buteur de l'histoire du ballon rond avec 807 buts marqués en compétitions officielles.

Fatma Bendhaou   | 22.03.2022
Meilleur buteur de l'histoire : Ronaldo pulvérise les records et tutoie les cieux

Canada

AA / Hatem Kattou

Le joueur portugais, Cristiano Ronaldo, a inscrit, samedi 12 mars, trois buts contre les Spurs de de Tottenham en match comptant pour la 28ème journée de la Premier League anglaise, portant ainsi son actif à 807 réalisations, toutes compétitions officielles confondues.

En effet, le quintuple ballon d'or, âgé de 37 ans, a battu avec ce coup de chapeau - le énième de sa carrière - le record longtemps possédé par le joueur tchécoslovaque, Josef Bican, pour détenir un record de plus et tutoyer encore une fois les cieux.

« L’International Federation of Football History & Statistics » (IFFHS) attribuait à Josef Bican, né en Autriche, et qui évoluait sur le rectangle vert de 1931 à 1955, le titre de meilleur buteur, et ce jusqu’à ce que le prodige portugais ne pulvérise ledit record et ne s’installe sur le toit du monde du football.

En effet, Bican qui décéda à Prague en décembre 2001 a maintenu son statut de meilleur canonnier de l’histoire pendant 67 ans, et ce jusqu’à ce que El Don Cristiano, qui avait à son actif 804 buts à la veille de la confrontation avec les Spurs ne marque un hat-trick, dont un premier but de toute beauté, fruit d’un puissant tiré décoché des 25 mètres et logé en pleine lucarne du gardien de buts français Hugo Lloris.

« CR 7 », un des sobriquets les plus célèbres attribués à Ronaldo, vient par là même confirmer sa suprématie qui se poursuit sur la scène footballistique, depuis près de deux décennies, et ce depuis son engagement par le club de Manchester United en provenance de la formation portugaise du Sporting.

En effet, Ronaldo avait été enrôlé par les Red Devils au terme d'un match qui a opposé son ancien club aux Mancuniens, et qui a vu ce joueur d’exception briller de mille feux, mais qui a surtout vu « Sir » Alex Ferguson, coach emblématique du club anglais tomber sous le charme du virevoltant portugais, notamment, de sa vélocité, de ses coups de rein et accélérations ainsi que de ses dribbles qui ont donné le tournis aux joueurs adverses.

D’aucuns d’ailleurs estiment que Cristiano Ronaldo n'est pas un joueur de football talentueux. Il s’agit plutôt d’une machine programmée pour marquer des buts, battre et pulvériser des records ou carrément en établir.

Ronaldo ou « El Commandante » (surnom qu’il lui a été attribué par l’ancien patron de la FIFA, le suisse Sepp Blatter) est resté égal à lui-même ou presque tout au long de sa carrière et honoré sa réputation que certains estimaient ternie après qu’il ait quitté le club espagnol du Real de Madrid, il y a de cela 4 saisons, au terme de 9 ans passés parmi les « Merengue ».
Athlétique au corps de rêve malgré son âge relativement avancé pour un attaquant qui évolue toujours au haut niveau, véloce et rapide, fougueux et déterminé, Ronaldo n’a pas été rattrapé par le poids des années et sa rage de vaincre est restée intacte, similaire à celle d’un jeune premier.

Rappelons qu’à 33 ans, et lors de la Coupe du monde de football en Russie en 2018, Ronaldo avait été « flashé » à 34 Km/h. Il est ainsi resté fidèle au surnom que lui attribuaient ses coéquipiers depuis sa tendre enfance quand ils l’appelaient « Abelhinha », le terme lusophone signifiant « la petite abeille ».

Notons que les 807 buts sont répartis entre 692 réalisations en club (Sporting, Manchester United, Juventus de Turin et le Real Madrid), et 115 buts en sélection portugaise.

Quant à la polémique au sujet du détenteur du record du plus grand nombre de buts marqués, Cristiano Ronaldo a, avec son dernier triplé, mis fin au débat en dépassant le cap du tchécoslovaque Bican, auteur de 805 buts.

Ce titre honorifique glané par CR7 n’est sûrement pas du goût des amateurs du Roi Pelé, qui revendique 1283 buts, alors que plusieurs sources ne lui attribuent que 767 buts, soit ceux inscrits en matchs officiels.
En effet, le triple champion du monde (1958, 1962, 1970) n’a inscrit que 767 buts, selon plusieurs sources, en maths officiels, alors que Cristiano Ronaldo a signé la totalité de ses 807 buts en matchs officiels.
Un autre « auriverde » estime avoir franchi le cap des 1000 buts. Il s’agit de l’ancien sociétaire du FC Barcelone et de Botafogo, au début des années 1990, le lutin Romario.
Toutefois, le renard des surfaces et technicien hors catégorie qu’était Romario a comptabilisé les buts marqués dans les catégories de jeunes (cadets et juniors) alors que l'enfant de Madère a inscrit la totalité de ses 807 buts en catégorie Senior (professionnel).
En adoptant ce critère, Romario n’a marqué que 772 buts, selon plusieurs concordantes.
A 37 ans donc, Ronaldo vient confirmer une fois de plus sa stature hors norme de joueur battant au caractère trempé, de buteur opportuniste et d'athlète accompli. Bem feito (Bravo en portugais) Commandante.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın