Monde

Mansour Khaled, ancien chef de la diplomatie soudanaise, est décédé à l'âge de 89 ans

- Il avait occupé divers postes et avait également écrit plusieurs oeuvres.

Meher Hajbi   | 23.04.2020
Mansour Khaled, ancien chef de la diplomatie soudanaise, est décédé à l'âge de 89 ans

Sudan

AA - Khartoum

L'ancien ministre soudanais des Affaires étrangères Mansour Khaled est décédé, mercredi soir à Khartoum, à l'âge de 89 ans, des suites d'une longue maladie.

Pour, le Parti du Congrès national soudanais, “Khaled avait consacré sa vie à servir le pays à travers son travail politique et sa production intellectuelle”.

“Avec le départ de Khaled, le pays perd un de ses enfants ayant oeuvré pour l'unité et la dignité du Soudan”, a rapporté le communiqué de condoléance publié par le parti.

En effet, le défunt avait occupé de nombreux postes dans le gouvernement de l'ancien président Gaafar Nimeiri, dont le plus récent était le ministre des Affaires étrangères entre 1971 et 1974.

Il avait d'abord occupé le poste de secrétaire du Premier ministre Abdullah Abdullah (1956-1958), avant d’intégrer les Nations Unies. Entre 1969 et 1985 il avait été ministre de la Jeunesse et conseiller du président Nimeiri.

Plus tard, Khaled avait rejoint le Mouvement populaire de libération du Soudan, qui combattait depuis le Soudan du Sud le gouvernement du président déchu Omar el-Béchir, avant de signer un traité de paix en 2005, qui a ensuite conduit à la sécession du Soudan du Sud en 2011.

Khaled avait aussi écrit plusieurs livres, notamment, “L'élite soudanaise et la dépendance à l'échec”, “Soudan : Les horreurs de la guerre et les aspirations à la paix” (L'histoire de deux pays), “Le Soudan du Sud dans l'imaginaire arabe” et “L'aube Menteur”.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın