Monde

Manifestations en Irak : 3 manifestants tués et des dizaines de blessés dans le centre de Bagdad

- Les forces de l’ordre ont eu recours aux bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants rassemblés au niveau du pont Tahrir et du pont Al-Sanak

Mohammed Maher Ben Romdhane   | 21.11.2019
Manifestations en Irak : 3 manifestants tués et des dizaines de blessés dans le centre de Bagdad

Baghdad

AA - Bagdad - Ameur Hassani

Une source médicale irakienne a affirmé, jeudi, que trois manifestants ont été tués et des dizaines d’autres blessés des suites du recours des forces de l’ordre aux bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants rassemblés au niveau du pont Tahrir et du pont Al-Sanak, dans le centre de la capitale irakienne, Bagdad.

La même source a précisé que 35 manifestants blessés ont été pris en charge dans les hôpitaux de la capitale irakienne. Des cas d’asphyxie ont également été relevés. Les trois manifestants qui ont été tués ont directement, avaient été atteints par des bombes lacrymogènes au niveau de la tête.

L'Irak est, depuis le 25 octobre, le théâtre de manifestations antigouvernementales. Les manifestations ont été ponctuées d'actes de violence généralisés, faisant plus de 335 morts et 15 mille blessés lors des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre.

Les manifestants, qui réclamaient initialement de meilleurs services et des emplois, exigent désormais le départ du gouvernement et de l'élite politique "corrompue". Ce que n'accepte pas le Premier ministre Adel Abdel Mahdi, qui refuse de démissionner avant qu'une alternative sérieuse ne soit proposée.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın