Monde

Mali : Le médiateur de la CEDEAO reçu par le président Bah N'Daw

- Le processus électoral la sécurité au centre des échanges

Fatma Bendhaou   | 12.05.2021
Mali : Le médiateur de la CEDEAO reçu par le président Bah N'Daw

Niger


AA/Niamey/Kané Illa
Le médiateur de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) dans la crise sociopolitique malienne, Goodluck Jonathan, a été reçu en audience, mercredi, par le président de la Transition malien Bah N'Daw, a annoncé la présidence malienne.

"Le président Bah N'Daw a reçu, en audience, ce mercredi 12 mai, monsieur Goodluck Jonathan, médiateur de la CEDEAO pour le Mali", a rapporté le site officiel de la présidence malienne.

"Les questions clés dont la sécurité et le processus électoral ont été largement évoqués au cours de l'audience", a précisé la même source, ajoutant que le médiateur s'est "félicité du dialogue social amorcé par le gouvernement avec l'ensemble des acteurs sociaux et politiques".

Toutefois, Goodluck Jonathan a souhaité "plus de dialogue et de concertations entre Maliens", notamment par rapport à la mise en place de "l'organe unique de gestion des élections" qui "n'a pas été définitivement tranchée".

Le médiateur de la CEDEAO est arrivé dimanche à Bamako, à la tête d'une délégation, en vue de faire le point sur la mise en œuvre de la Transition malienne.

Dès le lundi Goodluck Jonathan a rencontré les partis politiques et des associations de la société civile, dont ceux regroupés au sein du mouvement du 5 juin et rassemblement des forces pour le progrès (M5-RFP) qui contestent les réformes engagées par les autorités de la Transition en vue de l'installation des futures institutions démocratiques.

Le médiateur de la CEDEAO s'est entretenu, mardi, avec le premier ministre de Transition, Moctar Ouane, qui lui a fait part des différentes réformes adoptées par son gouvernement, notamment l'élaboration du Plan d'action du gouvernement (PAG), la publication du chronogramme des élections et la mise en place du Comité d'orientation stratégique.

Le Mali s'est engagé, depuis le coup d'État militaire du 18 août dernier, dans une transition politique que la communauté internationale appuie à travers la CEDEAO, en vue de préparer un retour apaisé à la légalité constitutionnelle.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın