Politique, Monde

MAE allemand : "Nous tenons à la Solution à deux Etats et refusons les mesures unilatérales"

Heiko Maas a souligné, lors d’une conférence de presse, tenue à Amman conjointement avec son homologue jordanien, Aymen Safadi, qu'un consensus entre les Israéliens et les Palestiniens semble difficile.

Mona Saanouni   | 11.06.2020
MAE allemand : "Nous tenons à la Solution à deux Etats et refusons les mesures unilatérales"

Jordan

AA/Tunis/Leith Jounaidi

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a assuré, mercredi, que l’Union européenne tient à la Solution à deux Etats et refuse les mesures unilatérales.

Il a également souligné que son pays est préoccupé par le plan israélien d’annexion de territoires palestiniens.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse, tenue par Maas à Amman conjointement avec son homologue jordanien, Aymen Safadi. 

Maas s’est rendu à la capitale jordanienne, dans une visite officielle à durée indéterminée, provenant d’Israël.

Le ministre allemand a souligné qu’actuellement, il vaut mieux opter pour la diplomatie que pour l’échange de menaces.

« J’ai conclu que le consensus est, apparemment, une solution difficile », a-t-il ajouté.

Maas a appelé les Palestiniens à présenter leurs propositions pour la reprise des négociations avec les Israéliens.

« Nous allons œuvrer, les semaines prochaines, à unifier les positions contre l’annexion des terres palestiniennes par Israël et nous jouerons le rôle de médiation au sein de l’UE et du Conseil de sécurité », a-t-il indiqué, dans le même contexte.

Pour sa part, Safadi a réitéré la position de la Jordanie contre la décision d’annexion, mettant l’accent sur le danger que représente cette décision « qui ne restera pas sans réponse ».

Et de poursuivre qu’ « on doit se focaliser sur l’arrêt de l’annexion avant de se retourner aux négociations ».

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, avait assuré, lors de sa réunion avec Maas mercredi, qu’il n’abandonnerait pas la région de l’ouest du Jourdain lors des prochaines négociations.

Vers la fin du mois d’avril dernier, Netanyahu et le leader du parti "Bleu et blanc" Benny Gantz ont convenu de démarrer le plan d’annexion de grandes parties de la Cisjordanie occupée, au début de juillet prochain, dont la Vallée du Jourdain et toutes les colonies de la Cisjordanie.

D'après des estimations palestiniennes, cette annexion toucherait plus de 30% de la superficie de la Cisjordanie.

Netanyahu a déclaré, à plusieurs reprises, que le gouvernement israélien envisage d’entamer l’annexion de 30% de la superficie de la Cisjordanie, en juillet prochain.

En réponse à cette décision, l’Autorité palestinienne a annoncé la rupture de tous les accords et conventions avec les gouvernements américain et israélien, et de toutes les obligations qu'ils impliquent, y compris la sécurité, en réponse à l'intention d'Israël d'annexer des colonies en Cisjordanie.

*Traduit de l'Arabe par Afef Toumi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın