Monde

Macron veut "refonder le partenariat avec l’Afrique" et "retrouver la maitrise" des frontières européennes

L’Europe a « le devoir de proposer une nouvelle alliance au continent africain » dans la mesure où « les destins des deux rives de la Méditerranée sont liés » (Macron).

Lassaad Ben Ahmed   | 19.01.2022
Macron veut "refonder le partenariat avec l’Afrique" et "retrouver la maitrise" des frontières européennes

France

AA / Nice / Feïza Ben Mohamed

Le président français Emmanuel Macron a réaffirmé, mercredi devant le parlement européen à Strasbourg, sa volonté de « retrouver la maîtrise » des frontières européennes.

Il annonce un sommet, dès février prochain pour « refonder (le) partenariat avec le continent africain ».

Estimant qu’il n’est pas possible « d’aborder décemment le sujet des migrations sans en traiter les causes profondes », le chef de l’Etat assure que « c'est en Afrique que se joue une partie du bouleversement du monde ».

Emmanuel Macron considère, à cet effet, que l’Europe a « le devoir de proposer une nouvelle alliance au continent africain » dans la mesure où « les destins des deux rives de la Méditerranée sont liés ».

Il a poursuivi son allocution en promettant notamment « 700 millions de doses » de vaccins anti-Covid-19 d’ici le mois de juin, à destination du continent africain.

« L’Europe doit s'armer, non pas par défiance vis-à-vis des autres puissances, mais pour assurer son indépendance dans ce monde de violence, pour ne pas subir le choix des autres, pour être libre », a-t-il également poursuivi, considérant la sécurité comme « un défi (…) face aux désordres politiques, à la menace terroriste, aux attaques cyber, aux migrations irrégulières ».

Enfin, le président français, qui s’exprimait à quelques semaines de l’élection présidentielle à laquelle il n’a pas annoncé officielle sa candidature, a évoqué la question de l’IVG.

Il plaide pour que « la reconnaissance du droit à l'avortement » soit intégrée à la charte des droits fondamentaux de l’UE.

« Nous serons au rendez-vous du combat pour la démocratie libérale, pour défendre nos processus électoraux des tentatives d'ingérence étrangère, pour continuer de faire progresser la souveraineté des peuples » a-t-il en outre déclaré en préambule.

Emmanuel Macron va désormais être interrogé, dans l’enceinte du parlement européen, par les députés présents.

À noter, par ailleurs, que cette prise de parole devant la représentation européenne, s’effectuait dans le cadre de l’ouverture de la présidence française de l’Union européenne pour exposer sa boussole politique pour les mois à venir.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın