Politique, Monde

Liban: soumission d’une déclaration ministérielle du nouveau gouvernement jeudi

- Selon le ministre libanais de l'Information, George Kurdahi, qui a exprimé l’espoir que le gouvernement soit présenté devant le Parlement, la semaine prochaine, afin de lui accorder la confiance

1 23   | 15.09.2021
Liban: soumission d’une déclaration ministérielle du nouveau gouvernement jeudi

Lebanon

AA / Beyrouth

Le ministre libanais de l'Information, George Kurdahi, a annoncé, mercredi, que le Conseil des ministres se réunira demain, jeudi, pour approuver une déclaration ministérielle du nouveau gouvernement.

Le nouveau gouvernement, dirigé par Najib Mikati, a été formé, dans la journée du vendredi, après avoir piétiné durant 13 mois à cause des divergences politiques, à la suite de la démission du gouvernement d'Hassan Diab, le 10 août 2020, quelques jours après l'explosion du port de Beyrouth.

Dans une déclaration aux journalistes après une réunion du comité de rédaction de la déclaration ministérielle au siège du gouvernement, Kurdahi a déclaré que "le projet de déclaration ministérielle sera discuté et approuvé jeudi".

Il a exprimé l’espoir que "le nouveau gouvernement se présentera devant le Parlement en début de semaine prochaine pour un vote de confiance".

Kurdahi a aussi ajouté : “nous voulons d'abord sécuriser l'électricité, le diesel et l'essence pour la population“.

La "déclaration ministérielle" est un programme de travail du gouvernement pour la prochaine étape, d’après de laquelle les blocs parlementaires annoncent leur position concernant le gouvernement en lui accordant, ou non, la confiance.

Un comité a été constitué pour rédiger la déclaration ministérielle (le plan du gouvernement), présidé par le Premier ministre et composé de chacun de ses adjoints et des ministres de la Justice, de l'Énergie, des Finances, de la Culture, de l'Intérieur, du Développement administratif, de la Communication, de l'Éducation, du Travail et de l’Agriculture.

Depuis plus de deux mois, le Liban subit une grave pénurie de carburant pour la production d'électricité, en raison du manque de fonds en devises étrangères pour en importer, ce qui a engendré une augmentation du nombre d'heures de coupure de courant à plus de 20 heures par journée.

Les Libanais espèrent que ce gouvernement mettra un terme à l'effondrement économique du pays depuis près de deux ans, et qui a entraîné une augmentation sans précédent des taux de pauvreté, et une pénurie de carburant, de médicaments entre autres biens de première nécessité.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.