Monde

Les vendeurs d’armes américains profitent de l’expansion de Daech (Medias)

Selon des enregistrements sonores obtenus par le magazine d’investigation en ligne «The Intercept», des responsables d’entreprises américaines d’armement affirment qu’ils ont «tout à gagner» de l’escalade des conflits au Moyen-Orient.

Soraya Hend Ben Mustapha   | 08.12.2015
Les vendeurs d’armes américains profitent de l’expansion de Daech (Medias)

Washington DC

AA / Washington / Hakan Çopur

Le magazine d’investigation en ligne américain « The Intercept » a publié, lundi,  des enregistrements audio attribués à de hauts responsables des principales entreprises d’armement aux Etats-Unis, «Ockheed Martin», «Oshkosh» et «Raytheon»,  dans lesquels ils se félicitent des gains générés par l’escalade des conflits au Moyen-Orient.

Les trois responsables assuraient aux investisseurs, lors d’une conférence du Credit Suisse, ce week-end, à West Palm Beach (Floride, sud-est), qu’ils ont «tout à gagner» de la guerre contre Daech, la guerre au Yémen, la guerre en Syrie et la crise entre la Turquie et la Russie.

Bruce Tanner, vice-président de Lockheed Martin, première entreprise américaine et mondiale de Défense, spécialisée dans la fabrication et la vente d’armes et d’équipements militaires, a affirmé que sa firme attend des «bénéfices indirects» de la guerre en Syrie, citant également la crise turco-russe après l’incident de l‘avion de chasse russe abattu par la Turquie.

«L’incident augmente les risques pour les opérations militaires américaines dans la région et génère une évolution indéterminée [des ventes] en raison de la dynamique de la région et de nos produits [engagés] sur la scène des combats», a-t-il dit.

Tanner a également souligné que «l’intervention russe [en Syrie] augmentera la demande sur les avions de type F-22 et de F-35, et sur les roquettes» fabriqués par son entreprise, ajoutant que la demande saoudienne et émiratie d'armes a également augmenté en raison de la guerre contre les Houthis au Yémen.

Un autre enregistrement sonore est attribué à Tom Kennedy, membre du Conseil d’administration de Raytheon, entreprise américaine spécialisée dans les industries de la défense. Kennedy se félicite de la «hausse significative» de l’intérêt porté par plusieurs pays du Moyen-Orient pour les solutions de défense offertes par son entreprise [armes et matériel militaire], notant avoir rencontré le roi Salmane d’Arabie Saoudite à ce sujet. Il s’agit, a-t-il dit, des troubles grandisssants au Yémen et de la guerre contre les Houthis, ainsi que de la guerre contre Daech en Syrie et en Irak.

Dans un troisième enregistrement attribué à Wilson Jones, directeur de la production d’Oshkosh –principal fournisseur de l’armée américaine en véhicules militaires et blindés-, le responsable affirme que l’expansion et la menace grandissante de Daech au Moyen-Orient a augmenté la demande sur les véhicules blindés M-ATV fabriqués par son entreprise.

Evoquant un récent «voyage d’affaires» au Moyen-Orient, Jones affirme, en outre, que les pays de la région veulent «mécaniser leurs corps d’infanterie».

Les principaux fabricants et vendeurs d’armes américains se sont également félicités de l’augmentation du budget de la Défense de leur pays après deux ans de gel, atteignant les 607 milliards de dollars, -à peine 5 milliards de dollars de moins du budget demandé par le Pentagone-; un «régal pour l’industrie», s’est enchanté l’hebdomadaire américain «Defense News».

En 2014, Lockheed Martin a réalisé un chiffre d’affaires de 40 milliards de dollars, ce qui a fait d’elle la première entreprise de fabrication et de vente d’armes dans le monde. Raytheon a réalisé pour sa part un chiffre d’affaires de 22 milliards de dollars au cours de la même année.

Les entreprises américaines de fabrication d’armes sont autorisées à vendre leurs produits sur les marchés extérieurs «à quantité limitées et sous le contrôle du Secrétariat d’Etat». Les contrats portant sur le moyen et gros arsenal sont réalisés sous la supervision du Pentagone et sont régis par les lois commerciales en vigueur entre les Etats-Unis et les acheteurs.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın