Monde

Les prisonniers palestiniens décident d'annuler une grève de la faim

- La grève était prévue pour ce vendredi

Qais Omar Darwesh Omar   | 15.09.2021
Les prisonniers palestiniens décident d'annuler une grève de la faim

Ramallah

AA / Ramallah

Le Club des Prisonniers Palestiniens a déclaré, ce mercredi, que les détenus dans les prisons israéliennes avaient décidé d'annuler une grève de la faim ouverte, qui était prévue pour la journée du vendredi prochain.

Le Club a ajouté dans un communiqué de presse, citant des sources à l'intérieur des prisons israéliennes, que la décision d'annuler la grève a été décidée après l’approbation des demandes des prisonniers par les autorités israéliennes.

Et de souligner que la plus importante de ces demandes était l'abolition des doubles "peines collectives" imposées par l'administration des prisons de l'occupation aux prisonniers, après l’évasion de six prisonniers de la prison de Gilboa.

Le communiqué a indiqué que la décision d'annuler la grève a été prise d’un commun accord de tous les prisonniers.

L'Autorité chargée des affaires des prisonniers de l'OLP a déclaré, dans la journée du lundi, que 1 380 détenus palestiniens dans les prisons israéliennes entameraient une grève de la faim ouverte, à partir de vendredi prochain, pour protester contre la répression à leur encontre, et que d'autres prisonniers suivront plus tard.

Les détenus réclamaient "l'arrêt de la politique de répression, d'abus et de transferts arbitraires, la fin des sanctions infligées à des centaines de détenus, la libération des détenus en isolement et leur retour dans les sections régulières et la reprise des conditions de détention d’avant le 6 septembre (avant l'évasion de la prison de Gilboa)".

Le 6 septembre dernier, six prisonniers palestiniens se sont évadés de la prison de haute sécurité de Gilboa, dans le nord d'Israël, par un tunnel creusé entre leur cellule et l'extérieur de la prison.

Quatre d'entre eux ont été de nouveau arrêtés, vendredi et samedi derniers, alors que les forces de sécurité israéliennes continuent toujours de traquer l'activiste Yaqoub Nafi'at, et Ayham Fouad Kamamji.

Le nombre de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes est d'environ 4 650, dont 40 prisonnières, environ 200 mineurs, en plus de 520 prisonniers administratifs (détenus sans chef d’inculpation, ni jugement), au 6 septembre, selon un communiqué du Club des prisonniers palestiniens.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.