Monde

Les musulmans du monde entier célèbrent la nouvelle année islamique

- Également connu sous le nom d'al-Hijra (migration), ce jour représente le voyage du prophète Mahomet de la Mecque à Médine

Gözde Bayar   | 11.08.2021
Les musulmans du monde entier célèbrent la nouvelle année islamique

Ankara

AA / Ankara

Les musulmans du monde entier, dont ceux de la Turquie, ont célébré le premier jour de la nouvelle année islamique, également connu sous le nom de Nouvel An Hijri, au début de la semaine en cours.

La date choisie coïncide avec la première observation attendue du croissant lunaire après la nouvelle lune de Muharram.

Des calculs astronomiques sont utilisés pour déterminer le moment de cette observation, car il peut y avoir des différences allant jusqu'à deux jours dépendamment de la situation du pays.

Bien que le premier jour du mois soit d'une grande importance, aucune célébration à grande échelle n'est organisée dans les pays à majorité musulmane en guise de commémoration. En revanche, de nombreux autres pays, dont l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, en font une fête nationale.

Les musulmans considèrent Muharram comme l'un des mois les plus sacrés après le Ramadan, au cours duquel les musulmans jeûnent, exécutent des prières de Tarawih supplémentaires et font des promesses sur le plan personnel.

L'Achoura, qui intervient le 10ème jour du mois, constitue un arrêt considérable avec de nombreux événements importants. Dieu pardonne notamment au prophète Adam, sauve le prophète Noé et lui permet de débarquer paisiblement, et permet au prophète Moïse de réaliser un miracle en écartant la mer Rouge, ce qui a conduit à le sauver de Pharaon et de ses disciples.

Le même jour et autour de quelques rituels, les musulmans chiites commémorent le martyre de l'Imam Al-Hussein, le petit-fils du prophète Mahomet, à la bataille de Karbala en 680, ou 61 dans le calendrier islamique. En Iran, des rassemblements de Taziya (Ta'zieh) ou de condoléances sont organisés. Pendant Muharram, ceux-ci prennent la forme de reconstitutions de la bataille de Karbala.

Des rituels similaires en Asie du Sud sont connus sous les noms de Marsiya, Noha et Soaz, Tabuik ou Tabut. Dans les États antillais de la Jamaïque, de Trinité-et-Tobago, ils sont connus sous le nom de Hosay ou Hussay et sont fréquentés par des personnes de toutes religions et cultures.

Les musulmans chiites, en particulier ceux d'Afghanistan, de Bahreïn, d'Inde, d'Irak, du Liban et du Pakistan, participent au matam (deuil) ou défilés du souvenir. Pendant le deuil, ils se rassemblent en grands groupes dans les rues pour participer à un rituel qui consiste à se frapper la poitrine.

Le calendrier islamique ou calendrier Hijri comprend 12 mois, donc 354 ou 355 jours, et est environ 11 jours plus court que le calendrier grégorien. Il est basé sur le mouvement de la lune, et par conséquent, le début de chaque mois est déterminé par l'observation du premier croissant de la nouvelle lune.

*Traduit de l'anglais par Alex Sinhan Bogmis

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın