Monde

Les États-Unis renouvellent leur engagement à soutenir l'Irak dans sa lutte contre Daech

- Washington et Bagdad ont également discuté de l'avenir de leur relation de sécurité stratégique

1 23   | 23.07.2021
Les États-Unis renouvellent leur engagement à soutenir l'Irak dans sa lutte contre Daech

Iraq

AA / Bagdad

Les États-Unis ont renouvelé leur engagement à continuer de soutenir l'Irak dans sa lutte contre l’organisation terroriste, Daech.

C’est ce qui ressort d'une réunion du Comité technique militaire conjoint à Washington, jeudi soir, dans le cadre du troisième cycle du dialogue stratégique entre les deux pays, selon un communiqué du ministère irakien de la Défense.

La même source a indiqué que Washington et Bagdad ont renouvelé leur engagement à lutter contre les groupes terroristes affiliés à Daech. Ils ont également discuté de l'avenir de la relation de sécurité stratégique entre les deux pays.

De son côté, le ministre irakien des Affaires étrangères, Fouad Hussein a annoncé, jeudi soir, que le Premier ministre Mustafa Al-Kazemi se rendra aux États-Unis et rencontrera le Président américain Joe Biden, pour discuter des relations générales entre les deux pays (sans préciser la date de cette visite).

En effet, le 7 avril, les autorités américaines et irakiennes ont annoncé que la mission des États-Unis et des forces de la coalition internationale sous commandement américain allait se transformer en une mission de formation et de conseil, permettant ainsi le redéploiement de toute force combattant en Irak.

Bagdad a annoncé, par la suite, la formation d'un comité composé de dirigeants du ministère de la Défense pour négocier avec la partie américaine la mise en place des mécanismes et des délais du retrait des forces militaires étrangères.

Le premier tour du dialogue stratégique entre les deux pays s'est tenu en juin 2020, tandis que le deuxième tour s’est déroulé en août de la même année.

En 2008, Washington et Bagdad ont conclu l'accord "cadre stratégique" qui a ouvert la voie au retrait des forces américaines d'Irak fin 2011, après huit ans d'occupation.

Washington dirige depuis 2014 une coalition internationale pour combattre Daech, qui occupait à l'époque un tiers de l'Irak, où environ 3 000 soldats de la coalition sont déployés, dont 2 500 Américains.

Le 5 janvier 2020, le Parlement irakien a voté en faveur d'une résolution appelant au retrait des forces étrangères, dont les États-Unis, du pays.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın