Monde

Le président indonésien déclare avoir remis à Poutine un message de Zelensky

- Le dirigeant indonésien, Joko Widodo, a été reçu au Kremlin dans la capitale russe Moscou au lendemain d'une visite en Ukraine, et aspire à jouer le rôle de médiateur et de négociateur de paix entre les deux pays

Mennatallah H. H. M. Said A.   | 30.06.2022
Le président indonésien déclare avoir remis à Poutine un message de Zelensky

Belarus

AA/Moscou

Le président indonésien, Joko Widodo, a déclaré jeudi avoir remis à son homologue russe, Vladimir Poutine, un message du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Widodo s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe avec Poutine à Moscou, au lendemain de sa visite à Kiev, où il a rencontré son homologue ukrainien.

La visite de Joko Widodo à Moscou et à Kiev est une première pour un dirigeant de l'Asie du sud-est depuis le début de l'offensive russe en Ukraine. Widodo qui assure la présidence tournante du G20 prévu en novembre à Bali, aspire à jouer le rôle de médiateur et de négociateur de paix entre les deux pays.

« Il est de l’intérêt de l’Indonésie de mettre fin à cette guerre le plus vite possible et de réactiver les chaînes d'approvisionnement alimentaire mondiales », a déclaré Widodo.

Et le président indonésien d’ajouter « même si la situation est difficile, il faut avancer vers un règlement et commencer un dialogue ».

De son côté, Poutine a réaffirmé lors de la conférence de presse que les politiques économiques incontrôlées et irresponsables de l'Occident sont à l'origine du déséquilibre du marché de l’alimentation.

Dans un contexte connexe, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a confirmé que Poutine n'avait pas encore décidé de la participation de la Russie au prochain sommet du G20, selon le site de la chaîne Russia Today.

« Le président Vladimir Poutine a reçu une invitation de son homologue indonésien, Joko Widodo, pour participer au sommet du G20 qui se tiendra en novembre à Bali, en Indonésie, mais aucune décision à cet effet n'a été prise pour le moment », a déclaré Peskov.

Le 24 février dernier, la Russie a lancé une opération militaire en Ukraine, ce qui a provoqué une colère et de multiples réactions à l’échelle internationale, ainsi que l'imposition de sanctions financières et économiques inédites et des plus sévères à l'endroit de Moscou.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.