Politique, Monde

Le FBI révèle accidentellement le nom d'un diplomate saoudien, lié aux attentats du 11 septembre

- Le nom de Mussaed Ahmed al-Jarrah est rendu public par erreur, selon la déclaration d'un agent du FBI

Dildar Baykan, Ümit Dönmez (tr.)   | 14.05.2020
Le FBI révèle accidentellement le nom d'un diplomate saoudien, lié aux attentats du 11 septembre

Washington DC

AA – Washington

Le Bureau fédéral d'investigation (FBI) aux États-Unis a divulgué accidentellement le nom d'un diplomate saoudien soupçonné d'avoir aidé deux pirates de l'air de l'organisation terroriste Al-Qaïda, lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis, a rapporté mardi Yahoo News.

La divulgation par erreur a été commise dans une déclaration d'un responsable du FBI en réponse à un procès intenté par des familles de victimes du 11 septembre qui ont déclaré que le gouvernement saoudien était impliqué dans les attaques.

Le dossier de Jill Sanborn, directrice adjointe de la division antiterroriste du FBI, a été rendu public en avril mais descellé à la fin de la semaine dernière, selon Yahoo News.

Le nom de Mussaed Ahmed al-Jarrah a été révélé par erreur dans la déclaration. Al-Jarrah était un fonctionnaire de niveau intermédiaire du ministère saoudien des Affaires étrangères, qui a été affecté à l'ambassade saoudienne à Washington, en 1999 et 2000.

Selon le rapport, il était chargé de superviser les activités des employés du ministère des Affaires islamiques dans les mosquées et les centres islamiques financés par l'Arabie saoudite aux États-Unis.

Les autorités estiment qu'Al-Jarrah a chargé deux personnes - Fahad al-Thumairy, un religieux, et Omar al-Bayoumi, un présumé agent saoudien - d'aider deux des pirates de l'air à s'installer aux États-Unis en janvier 2000 avant les attaques.

On ignore où se trouve Al-Jarrah, mais il se trouverait en Arabie saoudite.

"Cela montre qu'il y a une dissimulation complète par le gouvernement de l'implication saoudienne", a déclaré à Yahoo News Brett Eagleson, un porte-parole des familles.

"Ceci est fiasco magistral", a-t-il déclaré dans un langage familier.

Yahoo News a déclaré avoir contacté le Département de la Justice, lundi, mais les responsables ont informé le tribunal et retiré la déclaration du FBI du dossier public.

"Le document a été déposé de manière incorrecte dans cette affaire", indique désormais le dossier, selon le rapport.

Les attaques terroristes du 11 septembre, orchestrées par le chef désormais neutralisé d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, avaient causé la mort de 2 753 personnes lorsque des membres du groupe terroriste avaient détourné deux avions de ligne et les avaient projetés dans le World Trade Center de New York, détruisant les bâtiments imposants et envoyant des nuages de débris traversant la ville la plus peuplée des États-Unis.

Un troisième avion avait percuté le Pentagone juste à l'extérieur de la capitale Washington, et un quatrième avion s'était écrasé dans un champ à Shanksville, en Pennsylvanie.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın