Monde

L'Australie envisage de classer le Hezbollah libanais en tant qu’organisation terroriste

- Avec ses ailes militaire et politique, selon la ministre de l'Intérieur, Karen Andrews

Raşa Evrensel   | 24.11.2021
L'Australie envisage de classer le Hezbollah libanais en tant qu’organisation terroriste

Istanbul

AA / Istanbul

Le gouvernement australien a annoncé, ce mercredi, qu'il était sur le point de désigner le Hezbollah libanais, avec ses ailes militaire et politique, en tant qu’"organisation terroriste".

La ministre de l'Intérieur, Karen Andrews, a déclaré lors d'une conférence de presse que "la désignation du Hezbollah, avec ses ailes militaire et politique, en tant qu'organisation terroriste, fait de l'adhésion ou du soutien à ces entités une infraction pénale au regard du code pénal australien", selon le journal local, The Australian.

Et d’ajouter que “The Base, un groupe néonazi suprémaciste blanc formé aux États-Unis en 2018, deviendra également le deuxième groupe d'extrême droite à être désigné comme organisation terroriste en Australie après l’inscription sur la liste, en août dernier, de la Division Sonnenkrieg, basée au Royaume-Uni".

La ministre a souligné que "la menace du terrorisme persiste dans le pays et qu'il n'y a pas de place pour la complaisance".

"La menace du terrorisme pourrait s'aggraver alors que l'Australie se prépare à rouvrir ses frontières internationales aux touristes et aux personnes déplacées", a-t-elle déclaré.

Et de souligner que "la menace est toujours potentielle, malgré l’absence d'informations fiables des services de renseignement, de l’existence d’individus ayant la capacité et l'intention de mener une attaque terroriste dans le pays".

"Le gouvernement australien a une tolérance zéro pour la violence, et il n'y a aucune raison religieuse ou idéologique pour justifier le meurtre de personnes innocentes", a déclaré Andrews.

"Les opinions de groupes extrémistes violents, comme ceux mentionnés ci-dessus, sont une souillure pour le riche tissu culturel de l'Australie, et nous n'avons pas de place pour les idéologies haineuses", a-t-elle conclu.

L'Australie a interdit depuis 2003 ce qu'elle avait qualifié d'organisation de “sécurité extérieure“, affiliée au Hezbollah, et qui représente son aile militaire.

Il est à noter que 3 pays de l'Union européenne, à savoir, la France, les Pays-Bas et l'Allemagne, classent déjà le Hezbollah en tant qu’"organisation terroriste" et interdisent ses activités sur leurs territoires.


* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.