Monde

L'armée soudanaise accueille une frégate russe à Port-Soudan

- Le 9 décembre 2020, Moscou a publié le texte d'un accord avec Khartoum pour établir une base d'approvisionnement et de maintenance pour la marine russe sur la côte de la mer Rouge.

Mounir Bennour   | 01.03.2021
L'armée soudanaise accueille une frégate russe à Port-Soudan

Sudan

AA / Khartoum

L'armée soudanaise a annoncé dimanche soir qu'elle avait accueilli le premier navire de guerre russe à Port-Soudan.

C'est ce qui est ressorti d'un communiqué publié sur la page officielle des forces armées soudanaises sur Facebook.

Le communiqué a indiqué que "la frégate russe Amiral Grigorovich a accosté au quai de Port-Soudan dimanche après-midi et a été accueillie par le commandant de la flotte navale à Port-Soudan (dont le nom n'a pas été cité) en présence de responsables de l'ambassade de Russie à Khartoum".

Et d'ajouter : "Les procédures d'accueil ont été effectuées selon la tradition militaire maritime internationalement reconnue", notant que "la visite du navire russe est une activité habituelle dans les relations diplomatiques entre les forces navales mondiales, et c'est une tradition entre armées".

Plus tôt dans la journée du dimanche, l'agence de presse russe « Interfax » a rapporté, citant un communiqué de la flotte russe, que "la frégate Amiral Grigorovich est arrivée dans un port soudanais, où la Russie a l'intention d'établir une base navale".

Le communiqué de la flotte russe a aussi ajouté que la frégate était "le premier navire de guerre (russe) à entrer à Port-Soudan".

Le 9 décembre 2020, Moscou a publié le texte d'un accord avec Khartoum pour établir une base d'approvisionnement et de maintenance pour la marine russe sur la côte de la mer Rouge, dans le but de "renforcer la paix et la sécurité dans la région".

En réponse à une question sur le lien entre la visite du navire et l'établissement de la base navale russe, une source militaire soudanaise, sous couvert d'anonymat car elle n'est pas autorisée à faire de déclarations aux médias, a déclaré dimanche au correspondant de l'Agence Anadolu : "La question de la base militaire russe n’a pas encore été résolue".

La source a souligné que "la visite du navire de guerre russe n'est pas surprenante, et il est arrivé selon un calendrier convenu".

L'accostage du navire russe à Port-Soudan a coïncidé avec l'arrivée de deux navires américains, mercredi et samedi derniers.

Le 26 janvier, le chef du Conseil de souveraineté soudanaise, Abdel Fattah Al-Burhan, a discuté avec Andrew Young le commandant adjoint de l' « AFRICOM » (Commandement militaire américain en Afrique), des moyens de renforcer la coopération militaire entre Khartoum et Washington.

La coopération militaire entre les deux pays se met en place après l'annulation par Washington, en octobre dernier, des sanctions économiques et politiques imposées à Khartoum pour son inscription sur la liste noire des États soutenant le terrorisme.

*Traduit de l'arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.