Monde

L'armée israélienne disperse des manifestations en Cisjordanie, 93 Palestiniens blessés

- Lors de mouvements de protestation condamnant la colonisation, 11 manifestants ont été touchées par des balles métalliques

Qais Omar Darwesh Omar   | 10.06.2022
L'armée israélienne disperse des manifestations en Cisjordanie, 93 Palestiniens blessés

Ramallah

AA / Ramallah

Des affrontements ont éclaté avec la police israélienne dans plusieurs zones de Cisjordanie, 93 Palestiniens ont été blessés dont certains avec balles métalliques.

Un bilan constaté suite à la dispersion par l'armée d’occupation israélienne des manifestations condamnant la colonisation, dans plusieurs localités de Cisjordanie.

La Société palestinienne du Croissant-Rouge (organisation non-gouvernementale) a déclaré que ses équipes avaient secouru 93 blessés par balles métalliques et asphyxie, lors d'affrontements qui ont éclaté dans la région de Masafer Yatta, au sud d'Hébron, dans les villes de Beita, Qaryut et Bayt Dajan dans le gouvernorat de Naplouse et à Kafr Qaddoum dans le gouvernorat de Qalqilya.

L’organisation a expliqué que 11 personnes, parmi les blessés, ont été touchées par des balles métalliques, tandis qu'elle a traité 82 blessures par suffocation due à l'inhalation de gaz lacrymogène.

Plus tôt dans la journée du vendredi, des témoins oculaires ont déclaré à l'Agence Anadolu que des affrontements ont éclaté entre des dizaines de Palestiniens et l'armée israélienne à Masafer Yatta, au sud d'Hébron.

Des témoins ont indiqué que l'armée a utilisé des balles métalliques recouvertes de caoutchouc et des grenades lacrymogènes, pour disperser la manifestation, et a tabassé les équipes de presse couvrant l’événement.

Selon le correspondant de l'Agence Anadolu, des affrontements similaires ont éclaté dans la ville de Kafr Qaddoum, à l'est de Qalqilya, et dans les villes de Qaryut, Beita et Bayt Dajan dans le gouvernorat de Naplouse.

La même source a souligné que l'armée israélienne avait utilisé des balles réelles et métalliques et des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Plusieurs zones de Cisjordanie sont fréquemment les théâtres d'activités de protestation contre la colonisation sur les lignes de contact avec l'armée d’occupation israélienne, qui les disperse et poursuit les manifestants à l'intérieur de leurs villes et villages.

Selon les données du mouvement israélien des droits de l'Homme, Peace Now, il y a environ 666 000 colons, 145 colonies et 140 avant-postes coloniaux (non-autorisés par Israël) en Cisjordanie et Jérusalem-Est.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.