Monde

L'ambassadeur d'Israël auprès de l’ONU déchire un rapport condamnant les crimes de son pays contre les Palestiniens

-Le rapport publié par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (UNHRC), accable l’Etat hébreu pour ses crimes perpétrés contre les Palestiniens, notamment dans la bande de Gaza.

1 23   | 30.10.2021
L'ambassadeur d'Israël auprès de l’ONU déchire un rapport condamnant les crimes de son pays contre les Palestiniens

United States

AA/NewYork

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Gilad Erdan, a déchiré un rapport du Conseil des droits de l'homme qui condamne les crimes perpétrés par l’État hébreu contre les Palestiniens, dénonçant un « parti pris anti-israélien ».

Le correspondant de l’Agence Anadolu a indiqué que la présidente de l’UNHRC, Nazhat Shameem Khan, a présenté son rapport annuel aux membres, lors d'une session spéciale à l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le rapport, dont l'Agence Anadolu a obtenu copie, condamne « les crimes israéliens commis contre les Palestiniens, notamment dans la bande de Gaza ».

« L'obsession de ce qu’on nomme le Conseil des droits de l'homme pour Israël, empêche le monde d'entendre les voix des victimes des horribles crimes contre l'humanité dont nous avons déjà été témoins », a déclaré Erdan lors de son allocution à la tribune de l'Assemblée générale.

Et le diplomate israélien d’ajouter, « Depuis sa création il y a 15 ans, ce Conseil nous a blâmés et condamnés, non pas 10 fois comme l'Iran, ni 35 fois comme la Syrie, mais 95 fois (c'est-à-dire 95 résolutions du Conseil condamnant Israël) ».

« Le Conseil des droits de l'homme, est devenu capable, - comme dans le récit d'Harry Potter -, d’occulter tous les crimes de guerre et les roquettes tirées par le Hamas contre les civils israéliens », a ironisé, le représentant de l’Etat hébreu.

S’adressant à la présidente du l’UNHRC, Gilad Erdan, a déclaré, « C'est une honte que de blanchir les attaques terroristes du Hamas et de consacrer autant de temps et d'énergie à Israël, honte à vous, honte à vous, honte à vous ».

« Ce parti pris anti-israélien obsessionnel au sein du Conseil, incarné par ce rapport, n’a pas lieu d’être dans aucun organisme concerné par les droits de l'homme, la sécurité ou la paix », a-t-il ajouté.

Le responsable israélien a souligné que le rapport du Conseil « mérite d’être jeté à la poubelle », avant de déchirer le document au vu et au su de tous.

Le Conseil des droits de l'homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, chargé de renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme autour du globe.

Le Conseil, composé de 47 états membres, est en mesure d’examiner toutes les questions et situations en lien avec les droits de l’homme qui nécessitent son attention, et ce tout au long de l’année.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın