Monde

La Palestine reçoit des retours positifs de la part d'Israël pour développer le champ "Gaza Marine"

- D'après la déclaration d'une source palestinienne officielle à l'Agence Anadolu.

Hajer Cherni   | 24.02.2021
La Palestine reçoit des retours positifs de la part d'Israël pour développer le champ "Gaza Marine"

Ramallah

AA / Ramallah

Une source officielle palestinienne a déclaré mercredi que la Palestine reçu des retours positifs du côté israélien concernant l'éventuelle possibilité de développement du champ gazier "Gaza Marine", au large de la Bande de Gaza, sur la côte orientale de la mer Méditerranée dans le bassin Levantin, au Proche-Orient.

Cela intervient deux jours après l'annonce du Fonds palestinien d'investissement concernant la signature d'un accord d'entente pour développer le champ "Gaza Marine" et les infrastructures nécessaires avec la société égyptienne de gaz naturel "EGAS".

La source, qui a préféré ne pas dévoiler son identité, a déclaré au correspondant de l'Agence Anadolu que la partie égyptienne a également reçu des retours positifs de la part d'Israël pour aller de l'avant en accord avec les Palestiniens afin de développer le domaine.

Les Palestiniens possèdent le premier gisement découvert en Méditerranée orientale à la fin des années 1990, connu sous le nom de "Gaza Marine". Le gaz n'en a pas été extrait jusqu'à aujourd'hui, en raison du refus israélien concernant les demandes palestiniennes du droit d'exploitation.

Le gisement est situé à 36 kilomètres à l'ouest de Gaza dans les eaux de la Méditerranée, et a été développé en 2000 par la compagnie gazière britannique "British Gas".

Dans ce contexte, le président du Conseil d'administration du Fonds d'investissement palestinien (le fonds souverain), Mohamed Mustafa, a déclaré que de rigoureuses tentatives sont actuellement en cours avec les parties égyptiennes pour développer le domaine, conclu plus tard par la signature d'un accord d’entente.

Mustafa, qui s'exprimait lors d'un événement autour de l'énergie solaire tenu aujourd'hui en Cisjordanie, a rappelé que les Egyptiens ont un poids politique et géographique et que leur expérience dans le secteur du gaz connaît une avancée considérable.

"Notre chance est devenue plus grande pour se lancer dans l'extraction du gaz du champ", a-t-il affirmé.

Le Fonds d'investissement palestinien et la société privée Consolidated Contractors (CCC), détiennent 27,5% du champ. Par ailleurs, 45% vont à des prometteurs du champs.

La Palestine est membre du Forum de la Méditerranée orientale créé il y a environ deux ans, avec Israël, l'Égypte, la Grèce, l'Italie, la Jordanie et l'Administration chypriote-grecque (sud de l'île).

*Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın