Monde

La Palestine condamne les changements des noms de rues opérés par Israël à Jérusalem-Est

- Le ministère des Affaires de Jérusalem a appelé l'UNESCO à “intervenir afin d'arrêter cette altération israélienne de la culture et de l'histoire de la ville“

Abdel Ra'ouf D. A. R. Arnaout   | 27.10.2021
La Palestine condamne les changements des noms de rues opérés par Israël à Jérusalem-Est

Quds

AA / Jérusalem

Le ministère palestinien des Affaires de Jérusalem a condamné, ce mercredi, les changements opérés par les autorités israéliennes des noms d'un certain nombre de rues de la ville de Jérusalem, de l'arabe à l'hébreu, en particulier dans la vieille ville.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par le ministère, examiné par l’Agence Anadolu, à la suite de la tentative d'Israël, opérée mardi, de changer les noms des rues de la vieille ville de Jérusalem-Est de l'arabe à l'hébreu.

Le ministère a déclaré : “les autorités d'occupation réfléchissent à tout ce qui pourrait altérer les caractéristiques de la ville arabe et palestinienne, à travers une série de mesures visant à judaïser la ville“.

Et d’ajouter : "ce qui se passe est comme une guerre ouverte contre tout ce qui est palestinien et arabe dans la ville, à travers laquelle l'occupation israélienne essaie de voler et de subtiliser l'histoire de la ville et de ses habitants pour les remplacer par de faux noms, qui n’ont rien à voir avec l'histoire ou le lieu".

Le ministère a souligné que “la rue al-Wad restera la rue al-Wad et Bab al-Amoud restera Bab al-Amoud, et le cimetière Yusufiya restera le cimetière Yusufiya malgré le vol et la falsification, qui ont lieu à la vue et à l'ouïe du monde entier".

La même source a fait savoir que "tous les plans de harcèlement et de judaïsation seront détruits sur le rocher de la résistance des Jérusalémites, qui ont prouvé par des actes qu'ils sont fidèles à leur ville".

Le ministère a appelé l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, UNESCO à “intervenir afin d'arrêter cette altération israélienne de la culture et de l'histoire de la ville“.

La municipalité israélienne de Jérusalem a apposé, mardi, le nom de “place Hajfora (Héros)“ sur la rue al-Wad, menant à la mosquée al-Aqsa dans le quartier islamique de la vieille ville, selon ce qu'a rapporté le correspondant de l’Agence Anadolu.

Il a expliqué que le nom avait été placé sur une plaque de pierre dans un mur de la rue al-Wad. Il n'est pas clair dans l’immédiat, si d'autres mesures similaires vont suivre.

Israël a occupé Jérusalem-Est depuis 1967.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.