Monde

La Chine ouvre son économie aux entreprises étrangères

- Le président chinois Xi Jinping a estimé que le protectionnisme commercial a approfondi les crises économiques mondiales.

Hajer Cherni   | 19.11.2020
La Chine ouvre son économie aux entreprises étrangères

China

AA / Pékin

Le président chinois, Xi Jinping, s'est engagé, jeudi, à réduire le taux des droits et taxes de douanes sur les produits nationaux et importés, dans le but d'améliorer la circulation fluide des marchandises à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

C'est ce qui ressort de ses déclarations lors de son intervention, par vidéo conférence, au Forum intergouvernemental de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et ce, quelques jours après la signature par quinze pays d’Asie et du Pacifique du "plus important accord commercial", promu par la Chine.

"La Chine continuera à faciliter le libre-échange du commerce et des investissements et à conclure des accords de haut niveau avec d'autres pays", a déclaré le président Xi Jinping, estimant que son pays n'a pas arrêté ses efforts pour s'ouvrir et s'imposer dans un contexte envahi par le protectionnisme et l'unilatéralisme.

"Nous avons pris de sérieuses mesures permettant de s'ouvrir à d'autres horizons et à faire face à ces circonstances instables et incertaines de l'année courante", a-t-il dit.

Le président chinois a, par ailleurs, mis en garde contre le protectionnisme commercial, promettant dans ce même contexte, que son pays serait le pionnier de "l'ouverture économique mondiale".

"L'ouverture permet à n'importe quel pays d'aller de l'avant tandis que l'isolement l'entrave. Aucun pays ne peut se développer en gardant ses portes fermées", a-t-il rassuré.

Xi Jinping a, également, évoqué l'augmentation des mesures coercitives unilatérales imposées par plusieurs pays à travers le monde, outre le protectionnisme, le banditisme et la malédiction de la mondialisation économique, ayant plongé l'économie dans un avenir flou.

Xi n'a explicitement pas fait référence aux États-Unis sur le protectionnisme commercial, cependant, l'avenir des relations commerciales entre les deux pays semble ambigu, avec l'arrivée des démocrates à la Maison Blanche, à partir de janvier prochain.

La Chine affirme avoir été frappée de plein fouet par les Etats-Unis, au cours des deux dernières années. En effet, des grandes entreprises chinoises à l'instar de Huawei, ont été blacklistées. Une bataille commerciale acharnée est alors annoncée entre Pékin et Washington qui a entravé la circulation des marchandises et du commerce.

"En adoptant un nouveau mode de développement, la Chine ne recherche pas une circulation fermée, mais suit plutôt des processus commerciaux nationaux et internationaux ouverts et favorables. Et par la même occasion, nous sommes ouverts à toute coopération", a-t-il conclu.

*Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.