Monde

La Banque du Canada maintient le taux directeur malgré une inflation record

- L’organisme fédéral a maintenu son taux directeur à 0,25% bien que l’Inflation ait atteint un plafond (4,4%) depuis 2003

Fatma Bendhaou   | 28.10.2021
La Banque du Canada maintient le taux directeur malgré une inflation record

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou
La Banque (centrale) du Canada a annoncé, mercredi, le maintien de son taux directeur à 0,25% malgré une hausse du taux de l’inflation qui a atteint au mois de septembre écoulé le seuil de 4,4%, un seuil jamais atteint depuis 2003.
C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne, mercredi, par la Banque fédérale sur son site électronique.
La Banque indique également que « le taux officiel d’escompte demeure à 0,5%, celui de rémunération des dépôts à 0,25% ».
L’organisme fédéral a ajouté que « l’économie (canadienne) affiche de nouveau une croissance robuste, après une pause au deuxième trimestre » de 2021.
« Les forts gains au chapitre de l’emploi enregistrés ces derniers mois étaient concentrés dans les secteurs où la distanciation est difficile et parmi les travailleurs les plus touchés par les confinements. Cela a considérablement réduit l’incidence très inégale de la pandémie sur les travailleurs », poursuit le texte.
S’agissant des perspectives, la Banque prévoit « que la croissance de l’économie canadienne atteindra 5 % cette année, avant de se modérer pour s’établir à 4,25% en 2022 et à 3,75% en 2023 ».
La Banque du Canada a motivé ces chiffres par « la demande qui devrait être appuyée par la vigueur de la consommation et des investissements des entreprises, ainsi que par le rebond des exportations attribuable à la reprise de l’économie américaine qui se poursuit ».
S’agissant de l’inflation, le communiqué souligne que « la récente augmentation de l’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC) avait été anticipée en juillet, mais les principales forces qui font monter les prix – cours plus élevés de l’énergie et goulots d’étranglement liés à la pandémie du côté de l’offre – semblent à présent plus puissantes et persistantes qu’on le prévoyait ».
« Les mesures de l’inflation fondamentale ont aussi augmenté, mais moins que l’IPC. La Banque s’attend maintenant à ce que l’inflation mesurée par l’IPC soit élevée jusqu’au cours de l’année prochaine, et à ce qu’elle baisse graduellement pour revenir autour de la cible de 2 % à la fin de 2022 », détaille la Banque.
Le taux d’inflation a atteint en septembre dernier un plafond de 4,4%, soit le taux le plus élevé depuis le mois de février 2003.
« La reprise de l’économie mondiale après le choc de la pandémie de Covid-19 progresse », souligne, par ailleurs, la Banque.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın