Monde

L’attente des données américaines et les craintes inflationnistes font fluctuer les cours du pétrole

- La banque Citigroup prévoit une hausse des cours du brut à 90 dollars le baril pour cet hiver

Mohammad Farid Mahmoud Abdullah   | 13.10.2021
L’attente des données américaines et les craintes inflationnistes font fluctuer les cours du pétrole

Istanbul

AA / Istanbul

Les cours du pétrole brut ont fluctué en début de séance de ce mercredi, en prévision de la parution des données qui seront publiées par l'American Petroleum Institute (API) et l'Energy Information Administration (EIA), dans les journées d’aujourd'hui et de demain, concernant l'évolution l’état des réserves de brut aux États-Unis, au cours de la semaine dernière.

Aux premières heures de ce mercredi, les cours du pétrole ont oscillé entre hausse et baisse avec une fluctuation comprise dans une fourchette de 0,10 %, à un moment où les prix à la consommation mondiaux ont enregistré de fortes hausses, ce qui pourrait alimenter les craintes d'une baisse de la demande de brut.

Plus tard dans cette journée du mercredi, le rapport mensuel sur l'inflation sera publié aux États-Unis, la plus grande économie mondiale et le plus grand pays producteur et consommateur de pétrole brut.

À 09 h 36 GMT, les cours des contrats à terme sur le brut Brent, pour une livraison en décembre, a chuté de 0,05 %, soit 4 cents, à 83,40 dollars le baril.

Les cours des contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate (WTI) pour une livraison en novembre ont également chuté de 0,06 %, soit 4 cents, à 80,60 dollars le baril.

Les prévisions de la banque Citigroup, parues dans la journée du mardi, ont tablé sur une hausse des cours du pétrole à 90 dollars le baril pour cet hiver, à cause de la diminution des réserves dans un contexte d’utilisation du pétrole à la place du gaz naturel dont les prix ont grimpé en flèche.

L'Europe est confrontée à une pénurie de gaz naturel, indispensable à la production d'électricité, et ce, dans un contexte d'insuffisance des approvisionnements en provenance de Russie et de Norvège qui peinent à couvrir les besoins du vieux continent.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.