Monde

Jordanie: manifestation contre un accord avec Israël sur l'échange d'énergie solaire contre de l'eau désalinisée

- Selon le correspondant de l'Agence Anadolu, la marche de protestation a commencé dans la capitale, Amman, au milieu d'une forte présence des forces de l’ordre.

Laith Al-jnaidi   | 26.11.2021
Jordanie: manifestation contre un accord avec Israël sur l'échange d'énergie solaire contre de l'eau désalinisée

Jordan

AA/Amman

Des milliers de Jordaniens ont organisé une marche de protestation, ce vendredi, contre la "déclaration d'intention" que le Royaume avait signée avec Israël et les Émirats arabes unis, pour échanger de l'énergie solaire contre de l'eau désalinisée.

La marche de protestation a commencé devant la mosquée Husseini, pour atteindre la place Al-Nakhil (située à environ un kilomètre du lieu de départ), à l'invitation des mouvements populaires, politiques et syndicaux jordaniens, au milieu d'une présence policière renforcée, selon le correspondant de l'Agence Anadolu.

Les participants ont brandi des banderoles critiquant et dénonçant l'accord avec Israël. On pouvait y lire notamment : “Non, à la normalisation“, “le sang ne devient pas eau“ entre autres slogans.

Ils ont également scandé des slogans contre l'accord et ont appelé les autorités de leur pays à libérer les détenus qui ont été arrêtés par les services de l’ordre, il y a quelques jours, alors qu'ils participaient à des activités hostiles à la signature de l’accord.

Parmi ces slogans scandés, on pouvait entendre : "Écoutez, décideur, nous la jeunesse libre, protégeons le pays des marchands", "Ils nous forcent à normaliser sous le parrainage américain", "La normalisation est une trahison jusqu'au jour de la résurrection" et "La liberté aux hommes intègres".

En marge de l'événement, le leader du mouvement islamique, Ali Abou al-Sukkar, a appelé le gouvernement du pays, lors de son entretien avec l’Agence Anadolu, à "cesser de défier le peuple jordanien en signant ces accords".

Pour sa part, Mohammad Aqel, l'observateur adjoint des Frères musulmans, a déclaré à l'Agence Anadolu : “le peuple jordanien veut faire savoir qu'il résiste à la normalisation et qu'il n'acceptera pas de traités humiliants“.

La Jordanie, les Émirats arabes unis et Israël ont signé une "déclaration d'intention", dans la journée du lundi, pour entamer un processus de négociation, afin de discuter de la faisabilité d'un projet conjoint d'échange d'énergie solaire contre de l'eau désalinisée.

La "déclaration d'intention" stipule que la Jordanie produira de l'électricité à partir de l'énergie solaire pour le compte d’Israël, alors que Tel-Aviv fournira de l’eau désalinisée à la Jordanie, accablée par la sécheresse et qui reçoit déjà de l'eau de la part d'Israël.

L'annonce jordanienne a suscité la colère de l’opinion publique et des appels à protester contre l'accord.

Cependant, le ministère jordanien de l'Eau a déclaré que l'annonce signifiait l’engagement dans un processus d'étude de faisabilité au cours de l'année prochaine, et qu'il est possible pour la Jordanie d'obtenir 200 millions de mètres cubes d'eau désalinisée par an, ajoutant que cela “ne représente pas un accord technique ou juridique", et qu'"il ne sera pas entériné sans obtenir ce volume en eau".

A la mi-octobre, la Jordanie a signé un accord avec Israël pour acheter 50 millions de mètres cubes d'eau. Il s’agit d’un volume supplémentaire à ce qui a été stipulé lors des accords de paix signés entre les deux pays en 1994.

La Jordanie est au second rang des pays les plus pauvres en eau au monde, selon l'indice mondial de l'eau.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.