Monde, Sport, Archive

JO 2016 à Rio: la pire préparation jamais vue

“Rio est la pire expérience à laquelle j'ai dû faire face", a déclaré le président du Comité international olympique.

30.04.2014
JO 2016 à Rio: la pire préparation jamais vue

AA - Ankara - Hamza Gedikoğlu

Le chantier pour les Jeux olympiques (JO) de 2016 dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro constitue "la pire" préparation jamais vue, a déclaré le vice-président du Comité international olympique (CIO), John Coastes le mardi 29 avril.

La majorité des épreuves olympiques qui commenceront en août 2016, auront lieu sur quatre sites près de Rio, mais la construction de certains lieux n'a même pas encore commencé, a annoncé le CIO.

“Rio est la pire expérience à laquelle j'ai dû faire face", a déploré John Coastes lors d’un forum à Sydney sur la préparation du Brésil pour les JO 2016.

Après avoir effectué six visites officielles à Rio, Coates a déclaré que c’était la première fois que le CIO aurait à intervenir dans la préparation des JO, en ajoutant qu’il "n'y a pas de plan B. Nous allons à Rio".

Du côté brésilien la réponse n’a pas tardé à venir. "Nous devons travailler avec beaucoup de zèle et de dévouement pour tout livrer correctement", a déclaré le maire de Rio, Eduardo Paes.

Cependant, le Comité d'organisation de Rio 2016, dans une déclaration, a estimé que  le temps de la critique sur l'avancement des préparatifs était maintenant "passé" et qu’il fallait "se concentrer sur le travail à réaliser".

Coates a déclaré que la situation à Rio était "pire qu'à Athènes,". A l'époque, la situation était si catastrophique que le président du CIO, Juan Samaranch, avait menacé de retirer les Jeux de 2004 de la capitale grecque.

Rio a récemment annoncé des réajustements de prévisions de coûts pour les JO de 16,5 milliards de dollars, environ 25 % de plus que le budget initial.

Rio avait obtenu les droits d'organisation pour les Jeux de 2016 en octobre 2009. La ville avait donc moins de sept ans pour construire les sites requis ainsi que les infrastructures indispensables.

Par ailleurs,  la sécurité à Rio soulève récemment des inquiétudes.  Une femme âgée de 72 ans à cause de tirs échangés entre la police et des criminels présumés dans une favela de Rio, la nuit du dimanche 27 avril. Ce type de rixes éclate souvent dans la capitale économique du Brésil.

Les retardements et les dépassements budgétaires ont également eu lieu pendant la préparation de 12 stades pour la Coupe du Monde 2014 qu'organise le Brésil.

Seuls six stades ont été livrés à temps et de nombreux projets d'infrastructure ont été revus à la baisse ou tout simplement annulés. 

Le Mondial débute dans six semaines.

 

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın